Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

Full Zguen Party à l'Xtreme Fest #7

lundi 5 août 2019 à 11h58 par Hoggins!
Les Commandos Percu en ouverture du festival, en pyrothechnie et coups de massue !
Les Commandos Percu en ouverture du festival, en pyrothechnie et coups de massue !
© Paul Keller
Plus d'informations sur l'utilisation des images...

Claque dans les corps et dans les cœurs, les brumes de l'Xtreme Fest #7 se dissipent à peine. Elles enveloppent et emportent encore les souvenirs puissants de quatre jours hors du temps. Alors qu'en ce moment-même on s'affaire encore au démontage et au nettoyage d'un lieu emblématique qui a accueilli 1500 personnes chaque soir venues pour le zguen absolu, il est déjà temps de revenir sur cette expérience unique. Chaque festivalier la vit intensément, d'une manière différente chaque année, y apporte son énergie, ses convictions, ses tatouages et sa bonne ou mauvaise humeur.

Rendez-vous extrême


C'est pareil pour les radios qui, dans une gymnastique prévue de longue date (lire Plaisir Xtreme !) se sont retrouvées sur cette mezzanine à la Maison de la Musique à Cap'Découverte, et qui ont raconté ce festival de l'intérieur, par touches successives, impressions, approximations ou expertises. Du haut d'un perchoir qui permettait d'embrasser d'un regard et quelques pas les deux scènes, elles se sont évertuées à rendre compte de ce que beaucoup ne purent pas expérimenter. L'Xtreme Fest, affichant complet pour la première année, a pris de court certains aspirants festivaliers qui ont dû suivre derrière leur poste de radio grâce à la petite fenêtre sur l'intérieur offerte par ce direct exceptionnel... tout en jurant qu'on ne les y reprendrait plus ! Gageons que la mise en vente de places pour la prochaine édition verra un déferlement de passionnés bien décidés à profiter de leur rendez-vous extrême en chair et en os.

Xtreme family


zguen adj./n.m./v. se dit d'un moment ou d'une personne particulièrement zguen
« J'adore cette meuf, elle zguen comme nulle autre »
utilisé en verbe (transitif ou intransitif, mais généralement invariable), il revêt un caractère d'injonction impérieuse
« Bon, on se zguen quelque part ? »
Alors forcément, on se sent privilégiés, on réalise la chance que l'on a de vivre ces moments et d'être les messagers d'un tout petit bout de tout ce qui s'y passe. Et on exploite ce bonheur du mieux que l'on peut. Pensez donc : quatre heures de direct chaque jour au plus fort du festival pour échanger nos points de vue, nos expériences, recueillir celles des festivaliers, des bénévoles et des artistes qui se croisent sur ce petit bout de famille chaque jour.

La famille, oui ! We are an xtreme family, c'est le credo de cette édition, et il ne se dément pas. Il ferait presque oublier que derrière certaines portes que les festivaliers ne pourront pas franchir, c'est une véritable fourmilière de bénévoles et de professionnels qui s'affaire pour un déroulement parfaitement huilé, un accueil de qualité, et une réactivité pointue. Et pourtant c'est vrai, c'est la famille, cette grande famille du Punk, et par cercles concentriques qui se resserrent toujours plus, la petite (énorme) famille de Pollux Asso et tout son aréopage de personnes dévouées qui s'assemblent et s'organisent en un gigantesque ballet, pièce mécanique de précision qui (dé)roule sans cesse ce festival jusqu'à son paroxysme.

C'est bien l'esprit que nous résumait Gimmy, et sur lequel insistent, parfois sans le dire, tous les festivaliers, bénévoles, organisateurs et artistes que nous croisons au gré de ces heures suspendues, entre basses percutantes face à un concert déchaîné et moments calmes à se sustenter à l'ombre en attendant son prochain concert !

Xtreme Fest #7 : The Opening

3301
Première journée en ouverture de l'Xtreme Fest #7 en compagnie de Gimmy, président de Pollux Asso, puis des Commandos Percus ! L'occasion d'un démarrage avec une mise en chauffe progressive de l'émission, et le retour sur quelques fondamentaux de la musique Punk !

Toujours plus fou


L'atmosphère s'épaissit chaque jour pour notre plus grand plaisir, la chaleur est là, à l'intérieur comme à l'extérieur de soi. Les concerts sont intenses et moites, dans la lourdeur du soleil ou la tiédeur de la nuit qui glisse. Pendant ce temps, les artistes peignent une fresque qui deviendra le symbole de cette édition. Elle prend doucement forme, avec patience, détermination, chaque couche successive révèle un niveau de détail toujours plus fort, toujours plus fou.

Xtreme Fest #7 : Jusqu'ici, tout va bien

8024
Deuxième jour de plateau radio en direct sur l'Xtreme Fest, et déjà nous avons l'impression d'être épiés. Nous avons marché plusieurs jours dans cette jungle humide, et laissé nos pirogues à la rivière. Les kilomètres qui nous en séparent interdisent toute retraite rapide. Nous devons avancer. Bien sûr, on ouvre le bal avec Gimmy Soto pour le — désormais — traditionnel débrief de la veille, puis on enchaîne avec notre rencontre avec Green Devil's Tentacles, Real Deal et The Dirty Hats. Et c'est le live et les injonctions à la fermer de Ta Gueule qui nous rappelleront à notre triste condition de personnages de radio. Enfin, les bénévoles de l'équipe du Zguen Bar, espace exclusivement réservés aux forçats, artistes et partenaires de ce festival, nous livreront quelques secrets sur leur morning routine.

Inoubliable


Le cœur du festival se parcourt de part en part en moins de deux minutes si l'on fend correctement la foule et qu'on ne rencontre pas quelque autre passionné qui nous entretiendra sur sa vision de la dernière prestation scénique. Bien sûr, si l'on veut monter à La Cage, la scène qui porte bien son nom et de laquelle festivaliers et artistes reviennent avec une expérience inoubliable, ou si l'on veut descendre au lac de l'ancienne mine à ciel ouvert, il faudra crapahuter, y mettre du sien, se dépenser pour se défoncer en somme.

Xtreme Fest #7 : L'été en pente Punk

9632
La chaleur monte, le goudron fond, les cerveaux aussi, mais l'été est joli. Troisième jour de direct pour l'infatigable équipe qui installe fermement la tradition du débrief avec Gimmy Soto, et embraye sur Justin(e), Ta Gueule (entendus en live hier et à retrouver en podcast), le live report de Marlène et Sylvain sur le Circle Pit aquatique et le record du monde y attenant, et de profonds débats avec Monde de Merde. Les filles du Roller Derby d'Albi avec son équipe des Bloody Patchol ne craignent nullement les moments d'errance de leurs interrogateurs et recrutent à tour de bras pour la nouvelle saison. Enfin, c'est Real Deal (en interview la veille également) qui nous fait l'honneur du concert en direct de la journée !

À l'œil l'année prochaine


Au milieu de ces rencontres, c'est un véritable village vibrant de vie qui s'est organisé. On rencontre les artistes sur leurs stands de merchandizing, on s'intéresse au Roller Derby d'Albi qui recrute et organise le concours de déguisement de ce samedi très spécial et qui décernera à la gagnante ou au gagnant la possibilité de revenir à l'œil l'année prochaine, on se nourrit, on se désaltère, on se pousse, on relève son voisin qui a trébuché en plein circle pit (aquatique ou pas)... l'orage gronde dans les cages thoraciques mais pas un nuage à l'horizon ou une goutte de pluie pour troubler cette fête.

Xtreme Fest #7 : Zguen en scène

4075
C'est par un tiède et moite quatrième jour que se conclut la série des plateaux radio en direct depuis l'Xtreme Fest, septième du nom. Afin de réaliser ce début de conclusion, Vince, chargé de communication à Pollux Asso et sur le festival dans son ensemble, nous parle de son expérience et de son ressenti. Gimmy le rejoint très vite afin d'entamer le débriefing, comme le veut la tradition. Très vite, ce sont les moments choisis par Jerom'Hell, en immersion complète parmi les festivaliers, qui nous transportent dans la chaude nuit de Cap'Découverte. Nous aurons ainsi la chance de recevoir Porter and Stout pour un live acoustique sensible et pêchu, de découvrir la vie sous tension des Moscow Death Brigade, et les vies dissolues (mais solubles dans la bière) des bénévoles, pour finir sur le live de Pears !

Esprit zguen


La family est partout, les licornes font des bisous, et pourtant non : le Punk n'est pas devenu mou. Il est temps de faire demi-tour, à regrets, de quitter l'Xtreme Fest en traînant des pieds. C'est déjà le déchirement d'une année à attendre pour recommencer, la pression retombe pour les festivaliers, on va se coucher ou on continue la fête au camping et sur les parkings. Les criquets (Euchorthippus declivus) stridulent tout autour en quête d'un certain amour. Un amour certain verra le jour, mais en attendant la nuit a déjà enveloppé le lieu depuis de nombreuses heures, les bénévoles prennent un peu de repos. Demain, il faut tout vider.

... et les images !

Xtreme Fest #7 en gouttes

Quatre jours intenses de punkitude et de zguen à Cap'Découverte. Comme toujours, la très albigeoise Pollux Asso ne laisse personne sur le côté de la route et nous embarque pour...

voir les photos...
Chez Pollux Asso, rien ne s'arrête, on pense déjà à la prochaine, en n'oubliant pas les anciennes. L'esprit zguen veille, lui ne dort jamais, il vient du fond des âges (Zguen Fest, cinquième édition et bien avant !), il tire sa source de cette fougue et de ce vivre-ensemble de passionnés, véritable confrérie aux cérémonies d'intronisation à la fois courues et craintes.

Voilà déjà qu'ils s'approchent, difficile d'en dire davantage sans éveiller de dangereux soupçons. Qu'à cela ne tienne : l'année prochaine, nous serons là, bien décidés à faire toute la lumière sur cette étrange affaire des vierges innocentes offertes en offrande au Dieu Kraken qui dort au fond du lac, et que d'étranges rites païens, sous couvert de battre un quelconque record, prétendent pouvoir réveiller.

Des milliards de merci ne suffiraient pas pour exprimer notre gratitude, et reconnaître la chance d'avoir pu partager quelques heures de cette merveilleuse aventure avec une équipe d'organisation talentueuse et dévouée, et d'avoir pu vous la faire découvrir, vous auditeurs si éloignés du Garric à côté d'Albi. Dans un désordre absolument total et en ne citant qu'une infime partie de tous ceux qui le méritent au plus haut point, ce sont David, Gimmy, Vince, Marc, Romain ou encore Olivier pour leur dévouement, leur disponibilité, leur réactivité et leur gentillesse, leurs équipes nombreuses, explosivo-flegmatiques ressources indispensable pour mener à bien une si prenante entreprise.

Nous remercions bien sûr tous ceux qui nous ont accordé du temps, artistes, bénévoles et festivaliers, pour nous conter leur festival.

En plus de l'indispensable confiance des organisateurs de l'Xtreme Fest, ce plateau radio n'aurait pas pu se faire sans le professionnalisme des techniciens et animateurs des radios partenaires qui ont tenu le pont dans la tempête, monté et démonté le matériel dans un inlassable ballet quotidien, et assuré une couverture de qualité tout en tentant de profiter au maximum de cette belle opportunité de festivalier. Le chapeau ne peut pas aller beaucoup plus bas.

Rendez-vous est déjà pris pour une huitième édition ! Les paris sont lancés pour trouver la prochaine mascotte !


Plus d'infos :
- Pollux Asso
- Xtreme Fest
- Les Bloody Patchol, Roller Derby Albi

Commentaires

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font cinq plus neuf ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


568 articles publiés
Le dernier a 21 jours

Événement

incontournable

Xtreme Fest #7

Photos

l'album souvenir

Xtreme Fest #7 en gouttes

Quatre jours intenses de punkitude et de zguen à Cap'Découverte. Comme toujours, la très albigeoise Pollux Asso ne laisse personne sur le côté de la route et nous embarque pour n'en revenir qu'hébétés mais heureux ! © Paul Keller

Publicité

le début de la fortune

Cette pub me dérange

À lire aussi

vague ressemblance

par Hoggins!, il y a 2 mois

Si vous pensiez déprimer dans votre coin à l'approche de la rentrée, on va vous arrêter tout de suite : les jours qui raccourcissent, les températures qui s'adoucissent, les hordes d'acheteurs... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

C'est un événement qui est devenu absolument incontournable au fil des années, d'abord dans le Tarn, puis en France. On vient de loin pour profiter de la programmation de Pause... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 4 mois

Cette soirée « Rock In Space » était placée sous le signe de l'humidité, à n'en pas douter. Moiteur et chaleur furent les maîtres-mots, tant l'eau tombait au dehors et la... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 5 mois

C'est ce samedi 27 avril que débute la rediffusion de la semaine dernière, ce SOS Musique 2019 que, faute de pouvoir vous le faire partager en direct — il... lire la suite...

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 21 jours

«Co-pilote de Naâman, notre nouveau gars sûr vous propose tout simplement l’EP incontournable de votre été. Un album débarque à l’automne. » Ça tombe bien, l'automne arrive, et après un chaud été... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Oui, vous avez bien lu, ça parle d'une contrée bien lointaine, ça ne parle pas de RADIOM, et pourtant... Il ne vous a pourtant pas échappé que désormais, et de... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Mais qu'elle était belle soirée, qu'elle était chaude cette Lune, qu'ils étaient tièdes ces Ateliers ! Depuis ces semaines que l'on préparait ce « On va funker ! », il était temps que... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 2 mois

Si vous pensiez déprimer dans votre coin à l'approche de la rentrée, on va vous arrêter tout de suite : les jours qui raccourcissent, les températures qui s'adoucissent, les hordes d'acheteurs... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

Parce qu'on en a déjà parlé il y a quelques jours dans Festival ATOMique, rendez-vous radioactif ! et qu'il est important que les choses soient dites et claires, voici le... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!