Identification






Je suis une merde, j'ai oublié mon mot de passe

Festival de première fraîcheur

par 2 commentaires
Lysistrata sur la scène de La Sirène à La Rochelle
Lysistrata sur la scène de La Sirène à La Rochelle
© Mathieu Vouzelaud, avec son aimable autorisation
Plus d'informations sur l'utilisation des images...

Cela fait vingt ans que les Primeurs de Massy sévissent à Paul B. dans l'Essonne. Le petit festival qui est devenu grand a fait des petits, et c'est bien sûr les Primeurs de Castres qui nous intéressent tout particulièrement. Ah... mais on nous dit dans l'oreillette qu'ils sont désormais inextricablement liés. En effet, je... oui... en effet, je corrige. Pas de l'un sans l'autre et réciproquement. 2015, déjà ! Comme le temps passe vite... RADIOM découvrait à peine (lire Il est beau, mon festival, il est beau !) et voilà que le rejeton a poussé.

De la musique de première fraîcheur, cela s'entend, des artistes tout aussi bien conservés, tout juste cueillis ou presque : c'est le secret santé des Primeurs de Castres, avec des artistes en mode "premier album" !

Un festival sur trois jours comme d'habitude, une bonne occasion pour démarrer un week-end en beauté, à partir de jeudi (pourquoi pas ?). La programmation ? Éclectique et pétillante, comme toujours ! Et la beauté du spectacle, c'est le chassé-croisé des artistes entre Massy et Castres ! Si vous avez raté Juliette Armanet ce mercredi 1er novembre aux Primeurs de Massy, pas de panique : il vous suffit de sauter dans le prochain avion à destination de Castres, et vous y êtes ! Tout pareil !

Évidemment, il va falloir se dépêcher pour avoir une place, la billetterie est en ligne :

La billetterie des Primeurs de Castres

Pour vous donner un avant-goût (très superficiel) de ce qui vous attend sur les deux scènes du Bolegason dès jeudi soir, nous avons chiné (dans le jargon, on dit "pompé") un petit florilège de ce qui se fera de mieux, c'est-à-dire tout !.

Et puisque nous le disions si bien dans une émission qui se déroulait justement au Bolegason (réécouter Dis-moi ce que t'écoutes : Check donc cette toune !), c'est en texte, mais aussi en vidéo que la promenade se déroule !

Attachez votre ceinture, chaussez votre casque, et détendez-vous !

Jeudi 2 novembre

Une petite mise en bouche en forme de plat de résistance, on entre dans le vif du sujet dès le premier jour, y a pas d'raison ! Après tout, demain c'est vendredi, donc même le chef de section sera un peu dans les vapes, profitons-en !

Fishbach


Au fil de prestations puissantes et théâtrales, Fishbach a imposé sa cold wave en ombres et lumières, ses textes beaux et vénéneux ainsi que sa voix déroutante. Son album est venu confirmer toutes les promesses entrevues sur scène, en autant de titres où elle déroule ses obsessions, où l'on sent brûler ses incendies intérieurs. Mention très bien.



LYSISTRATA


Point de grève du sexe ici (cf. Aristophane), on assiste plutôt à la joyeuse copulation de musiques instrumentales habituellement cantonnées aux sous-sols humides de salles de concerts underground : noise, post-hardcore, math et post-rock. Preuve de leur volonté de décloisonnement, ils se permettent même quelques titres chantés. Un vrai Lysistratagème !



Findlay


Biberonnée aux sons du grunge et du garage, du rock psyché, du blues et de la soul, elle a aussi, comme toute personne née en 1991, grandi au contact de l'électro et du hip hop. Une alchimie subtile qui lui fait marier sans problème le rock viril d'antan et le souffle indomptable d'une fille d'aujourd’hui avec qui il va falloir compter.



Sahra Halgan Trio


Ambassadrice d'un pays qui n'existe pas sur les cartes officielles, Sahra Halgan a dû s'exiler vingt ans en France pour fuir la guerre. C'est à Lyon qu'elle a formé son trio. Sa voix de diva du désert, entre youyous berbères et modulations orientales, se marie avec bonheur au blues électrique et chante sa terre, le Somaliland...



Malik Djoudi


Une voix aérienne surplombant des boucles électro, des nappes de "reverb" et des guitares évanescentes, les chansons de Malik Djoudi sont hypnotiques, rythmées par sa poésie répétitive, tout en sensibilité et pudeur. Si elles nous tirent vers le dancefloor, c'est pour nous faire danser au bord du gouffre. Un roi sans divertissement.



Vendredi 3 novembre


Voilà. Vendredi, nous y sommes. La journée a été un peu dure, parce que la soirée d'hier a duré, même après les concerts. Il faut dire que l'ambiance était bonne, alors de tournée en tournée, forcément, on ne voit plus l'heure passer.

Il reste bien sûr de l'énergie pour démarrer la soirée, qui s'annonce sous la forme d'une passion crescendo pour ce qui va suivre.

Juliette Armanet


Elle réhabilite le piano voix avec charme et légèreté ! Elle cite les plus glorieuses heures de la variété chic à la française (Sheller, Berger & co) tout en affirmant sa singularité de jeune femme du XXIème siècle, et délivre de magnifiques chansons à l'écriture ciselée. Question chic, on est définitivement plus Juliette que Giorgio...



Joon Moon


On tombe immédiatement sous le charme de cette soul feutrée aux délicieux arrangements pop. Fruit de la rencontre entre le pianiste Julien Decoret, le batteur Raphaël Chassin et la chanteuse américaine installée à Paris Krystle Warren, le trio nous ballade, entre pop et trip hop, folk et soul, jazz et nappes électro. Un véritable Moon Safari...



Foreign Diplomats


En provenance directe des Laurentides, ces musiciens se sont fait un nom avec une pop aussi large que les grands espaces boisés de cette région québécoise. Si on reconnaît dans leur indie pop une certaine montréalité (Arcade Fire, Half Moon Run), ils n'oublient pas pour autant d'y instiller une certaine forme de groove mélancolique. Attention les chums, vous allez capoter !!!



Ruby Cube


Impulsive, agitée, charnelle, la pop de ces cinq toulousains est taillée pour la scène et l'usure des semelles. Leur opus nous propulse dans un univers résolument moderne orné d'une parure de sonorités agitatrices bien plus classes que le strass. Joy Division ou Metronomy, jazz ou hip hop, pas de souci, les Ruby Cube maîtrisent parfaitement ce casse-tête !



B E S S A


Cette nouvelle venue de la chanson hexagonale n'en finit pas de nous envoûter avec ses ballades passionnées et passionnantes, parfois tristes à pleurer, toujours sensibles. Sa voix à la fois brute et délicate prend la langue française à bras-le-corps, sur des pépites électroniques et pop qui reflètent les ambivalences d'une chanteuse que l'on a envie d’aimer. Besame mucho !



Samedi 4 novembre


Le samedi, je donne tout. Demain c'est dimanche, on viendra peut-être me chercher pour la messe, à moins que ce soit l'extrême onction que je m'apprête à recevoir sur ce troisième jour en apothéose au Bolegason. Ouvrons grand les oreilles !

The Pirouettes


Faire une pirouette c'est l'art de faire un tour complet en l'air et de retomber sur ses pieds, c'est un beau défi à l'apesanteur, c'est joli et en même temps ça peut donner mal au cœur. Et bien c'est ce que font Léo et Vickie, avec leur pop autotunée, sage et barge, polie et doucement cintrée tout à la fois. Ils kiffent autant Booba que Michel Berger et ça c'est une belle pirouette. Cacahuète...




Last Train


Se rencontrer au collège, croire que le rock peut changer la vie, enfiler des perfectos, écrire des titres puissants et psychés, répéter dans un garage, écumer tous les rades de France, les dégommer avec des lives survoltés, faire les premières parties de Muse ou de Johnny, sortir un premier album salué par la critique, le train-train quoi...




DBFC


Le duo franco-anglais (quartet sur scène) plonge ses racines dans le Madchester des Stone Roses, New Order ou Happy Mondays. Un creuset sonore où se fondent les transes de la musique de club, les divagations mentales de la pop psychédélique et les lames du rock, sobrement intitulé Psychtronica par ses géniteurs. CQFD.



William Z Villain


Jeune bluesman venu du Wisconsin, fan de rebétiko comme de rythmiques nonchalantes et caraïbes, il assume cette personnalité plurielle avec ses autoproclamées « Bizarre ballads from beyond ». Ce qui fascine le plus chez lui c'est sa voix, cette voix schizophrène qui jongle avec les octaves aussi facilement que ses doigts avec les huit cordes de sa guitare. Jeux de mains, jeux de...




The Bongo Hop


De la pure dope en provenance de Colombie, mais totalement légale celle-là, et même recommandée par le corps médical. Etienne Sévet, français de Cali, a réuni des musiciens locaux pour étancher sa soif de grooves moites, de cuivres latinos et de rythmiques afro-caraïbes. King of the Bongo !



... ouf ! N'en jetez plus ! C'est maintenant le moment de faire un choix : hamac ou canapé pour la sieste avant concert ? Trois soirs à ne pas manquer à Castres !


Plus d'infos :
- les Primeurs de Castres sur le web
- la billetterie en ligne
- les Primeurs de Massy sur le web
 

Commentaires

lijus, le 1/11/2017 à 17:59:46
Est-ce que vous retransmettez les concerts ?
Hoggins!, le 1/11/2017 à 18:16:41
Non, les deux festivals (à Massy et à Castres) ont pour partenaire OÜI FM, donc RADIOM n'est pas vraiment "dans le game" sur cet événement.

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font onze plus dix-huit ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


502 articles publiés
Le dernier a 4 jours

Événement

incontournable

Les Primeurs de Castres 2017

C'était :

Publicité

le début de la fortune

Cette pub me dérange

À lire aussi

vague ressemblance

par Hoggins!, il y a 9 jours

Au Bolegason, les réceptions de Madame l'Ambassadrice sont réputées pour le bon goût du maître de maison. Fort d'une programmation fine et variée, riche et délicate, sophistiquée et fruitée, c'est... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Une bonne soirée étudiante comme on les aime au Bolegason ! C'est bête à dire, mais on ne se rend pas compte que des dizaines de générations d'étudiants ont vécu des... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 5 mois

On est au seuil du mois de juin. Le 31 mai précisément, dernier jour du mois, dernière heure de travail de la journée, ou juste après. Les ambiances pluvieuses et... lire la suite...

par Hoggins!, il y a plus de 1 an

Fin octobre, c'est surtout la saison de la betterave, du chou, et des potirons. C'est pour RADIOM synonyme d'une reprise tant attendue (lire La migration), mais c'est surtout pour... lire la suite...

Articles

production abondante

Sans avoir la prétention de pouvoir mettre en bouteille — ou en studio — un mois complet d'événements autour de l'Économie Sociale et Solidaire, nous avons le plaisir de nous... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 9 jours

Impossible de passer à côté du phénomène si vous écoutez RADIOM, c'est la coqueluche des émissions du soir comme Le Tuesday Décalco Show ou encore Habile, Bill !. Car... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 9 jours

Au Bolegason, les réceptions de Madame l'Ambassadrice sont réputées pour le bon goût du maître de maison. Fort d'une programmation fine et variée, riche et délicate, sophistiquée et fruitée, c'est... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 9 jours

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les infections sexuellement transmissibles (IST) sans jamais oser le demander, vous l'apprendrez en écoutant RADIOM mercredi 8 Novembre à 19 heures... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 17 jours

Ce lundi 6 novembre se tient à Castres un concours tout particulier. Ceux et celles qui vont y participer vont mettre en avant une qualité que beaucoup leur envient : l'éloquence.... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!