Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Xtreme Sensations

mardi 2 août 2022 à 18h34 par Hoggins!

On avait mis les petits plats dans les grands, étendu des nappes à carreaux sur les tables, un bouquet de fleurs des champs au milieu pour faire joli. Prêts à en découdre pendant quatre jours, nous étions prêts, ou presque ! L'Xtreme Fest #9, édition 2022, s'annonçait chaude et remuante.

C'est ainsi que par de — trop — chaudes après-midis d'été nous nous mîmes en quête de la meilleure façon de rendre compte de l'ambiance du festival, des attentes des festivaliers et des organisateurs, du travail accompli en amont et pendant ce festival, et bien sûr, son objet : les deux scènes et leur programmation sans concession !

Deux scènes, vous dites ? Plutôt trois. Ou quatre. Avec « La cage » et les surprises de la scène du « bar orga » ainsi que les autres animations qui jalonnaient le parcours des festivalier.e.s, faut-il vraiment tenir le compte ?

Comme un vieux groupe de punks sur le retour, il était temps de la reformation : le (désormais) légendaire plateau radio en direct de l'Xtreme Fest composé des non moins légendaires et éminents membres de Radio FMR, Radio Booster et RADIOM, et diffusé en direct sur Radio Albigés et Radio Distorsion pendant quatre sessions, deux heures puis trois fois quatre heures. Oui, quatorze heures de direct, cousin.

Évidemment, tout commence par une petite surprise et le premier jour est compliqué pour RADIOM (et pour les radios partenaires censées diffuser le direct) mais heureusement les auditeurs peuvent se raccrocher aux autres radios qui ont réussi à prendre le direct dans les temps. Le moment de flottement qui précède ce direct est signé par vos radios préférées.

Xtreme Fest #9 : jeudi

557
Premier jour de direct (ou presque) sur cette édition #9 de l'Xtreme Fest. Le démarrage, parfaitement punk, annonce la couleur. On parle, on parle... et l'on découvre, émerveillés, ce qui nous attend sur les trois jours restants.
C'est au tour du vendredi où, en verve et en place techniquement, tout le monde trouve son compte et où l'on enchaîne interviews, lives acoustiques et captations de la scène extérieure, et humour moyennement abouti.

Xtreme Fest #9 : vendredi

1095
Pour certains le vendredi c'est jour du poisson. Pour nous c'était la baston. Deuxième jour de (vrai !) direct pour un plateau qui prend ses marques. On comprend déjà que ses protagonistes les prendront un peu trop quelques heures plus tard (les marques).

... et les images !

Xtreme Fest #9

Les réceptions de Madame l'Ambassadrice du Punk sont réputées pour le bon goût du maître de maison. © Azertoff

voir les photos...
Puis vient le samedi, déferlante d'énergie accumulée depuis des mois d'anticipation pour les animatrices et animateurs, les organisateurs, les festivaliers. Ça sent la sueur dans les corps et dans les cœurs : il n'avait pas plu sur les corps ni sur les culs [information à vérifier, NDLR].
Nous, pendant ce temps, on déroule notre petit programme au frais, en direct du fameux bar orga tenu de main de maître par celui qui, cette année, verra son effigie en exergue sur la fresque annuelle du festival.

Xtreme Fest #9 : samedi

918
On se prépare déjà à la dépression post-partum alors que l'après-midi-de-la-veille-du-dernier-jour ne fait que commencer. Le festivalier est décidément vraiment une espèce étrange, qui plus est quand il anime un plateau radio en plein festival.
Et alors que cette crainte est sur toutes les lèvres, c'est le dimanche qui fait son apparition, sentiment mêlé d'apothéose et d'air de fin de règne : c'est le dernier jour des vacances, on profite pour le moment mais on sait que dans plusieurs heures on va se retrouver seul.e et il faudra reprendre le chemin de l'été.
Alors pour oublier on parle, on parle. Beaucoup. Et on écoute de la musique. Beaucoup aussi. Et on rencontre des gens. Plein. Et l'Xtreme Fest, ainsi, se passe, la fin sera moins douloureuse, la dépression post partum moins prégnante, on va faire aller. On s'amuse, on amuse la galerie, on prend en photo les bons moments pour s'en souvenir lors des journées froides (ou pas ? on ne sait plus trop) de cet hiver.

Xtreme Fest #9 : dimanche

1259
Là c'est le dernier jour. Là on sait que ça va forcément finir, alors on donne tout mais on tire la langue. Pourtant c'est bien. J'y vais mais j'ai peur. Le risque de la fracture de fatigue est là, le déchirement musculaire menace. Pourtant on va jusqu'au bout.
Nos petits cerveaux étriqués, pris au piège du concept de finitude, ne conçoivent pourtant pas que cette neuvième édition puisse avoir une fin, et pourtant nous voilà : trois jours après la fin du festival (qui a un peu continué pour certains, de manière certes moins ludique) on essaye de rassembler les souvenirs, archives sonores de ces quatre jours de plateaux radio en direct, un peu de sentiments, des images et du ressenti, sans ressentiment. We are an Xtreme family, et des repas du dimanche interminables comme celui-ci, on en voudrait plus souvent.

Commentaires

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font zayrô fois douzzzzz ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


642 articles publiés
Le dernier a 3 mois

Événement

incontournable

Xtreme Fest #9

Photos

l'album souvenir

Xtreme Fest #9

Les réceptions de Madame l'Ambassadrice du Punk sont réputées pour le bon goût du maître de maison. © Azertoff

À lire aussi

vague ressemblance

par Claude, il y a 2 mois, dimanche 4 septembre 2022

Et il y a de quoi : après deux ans d'absence c'est le retour du Festiride à Lacrouzette ! Et bien sûr, chers auditeurs, nos amis du Festiride 1... lire la suite...

par Azertoff, il y a 5 mois, mardi 28 juin 2022

L’émission la plus irrégulière est de retour ! Et que nous vaut cette présence à l’antenne de RADIOM ? Et bien rien de moins que la 26e édition de PAUSE... lire la suite...

par Azertoff, il y a 7 mois, jeudi 7 avril 2022

Qui dit week-end de Pâques, dit PodRennes ! Je vous donne rendez-vous les 16 et 17 avril pour suivre un week-end sous le signe du podcast : PodRennes... lire la suite...

par Hoggins!, il y a plus de 1 an, mardi 29 décembre 2020

C'est la radio Fréquence Luz, elle aussi adhérente du réseau ARRA qui donne le ton : le festival Jazz à Luz aura bien lieu, mais à la radio ! Il se... lire la suite...

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 4 mois, dimanche 10 juillet 2022

C'est alors que retomba la pression, que la vie reprit son cours normal... ou presque. Car à l'heure où ces lignes sont écrites, que l'encre — virtuelle — sèche... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 6 mois, dimanche 22 mai 2022

Vingt ans pour le son au Bolegason. C'est long, c'est bon, c'est de saison. Les festivités battent leur plein, et c'est au gré de ces péripéties que Radio R... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 7 mois, dimanche 10 avril 2022

Quelle journée ! Certes, nous en avons vécu d'autres, ce n'est pas la première ni la dernière, mais quelle densité ! Pour une ouverture sous la neige de ce samedi... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 9 mois, mercredi 9 février 2022

À défaut de s'occuper de nous-mêmes mercredi 9 février 2022 à 20:30 dans Les Gaulois Réfractaires, occupons-nous de nos vieux. Ou plutôt, de comment ils sont... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 11 mois, jeudi 30 décembre 2021

Finalement c'est ça le concert de rentrée, non ? Alors que les frimas de l'hiver auront peut-être recouvert la campagne d'un blanc et ténu manteau — à moins que, dérèglement... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!