Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Du court, encore du court !

samedi 14 mars 2015 à 10h46 par Hoggins!14 commentaires

Nouvelle année, nouvelle saison ! Vous souvenez-vous ? On en parle dès que possible dans ces colonnes : la programmation des Trois Jours Trop Courts !
Un rendez-vous important à ne manquer sous aucun prétexte, véritable bouffée d'air frais cinématographique salutaire (relire : Courts de printemps).

Le festival des Trois Jours Trop Courts, c'est un florilège de courts-métrages d'animation, en provenance d'un peu partout, qui composent un programme chargé pour une rude compétition : le jury du festival y décerne son prix, mais le public n'est pas en reste, puisqu'il décide aussi de son coup de cœur !

Et c'est le cinéma de Castres, le Cinémovida Le Lido qui, comme chaque année, ouvre grand ses portes pour ces trois jours très spéciaux.

Une 9ème édition, forcément très attendue comme à chaque fois. Neuf éditions cette année, donc. Avec toujours autant d'énergie et de détermination pour une programmation survoltée, à base de séances spéciales scolaires, de cartes blanches et de compétition officielle.

Le tout saupoudré de cocktails. C'est doux, c'est frais. Et pour s'en faire une meilleure idée, il n'y a pas mieux que de se renseigner directement pour connaître tous les détails de l'événement et, bien évidemment, de réserver les 2, 3, et 4 avril sur un agenda déjà probablement bien chargé, mais qui se doit absolument de trouver une petite place pour ça.

Alors sans plus attendre, on fonce sur le site du festival : Trois Jours Trop Courts pour télécharger le programme des festivités. C'est un ordre.

Le printemps s'annonce palpitant !

Commentaires

, le 28/3/2015 à 00:19:29
"Bla bla bla... il faut bien que je place une critique, puisque j'ai payé pour (voir Voltaire et mes contributions aux années précédentes, et le désormais PLUS qu'à la mode, "financement participatif" vu que les subventions, donc une aide de la communauté tout entière, ne veut plus rien dire pour les gamins nés après 2000 et les parents qui eux, ont quand même subit, maintenant plusieurs années de TF1 et de Télérama) "le jury du festival y décerne son prix, mais le public n'est pas en reste, puisqu'il décide aussi de son coup de cœur !"... tout est là.

La descente aux enfers communautaires (y compris pour "nous", la RÉPUBLIQUE CHARLIE) est amorcée, sans que jamais on en parle dans le détail, ou juste pour conspuer BUGIS, pauvre con parmi tant d'autres, qui joue le jeu du capital, à savoir, copier le modèle (USA = lobbies assumés)... s'il vous plait je vous en conjure humblement, parlez des coulisses, partout et en tout temps, en tout lieu et en tout format...

La société du spectacle nourrie la bêtise, et l'art en est le fer de lance ignorant... s'il vous plaît, au nom de l'ART si vous voulez, mais PARLEZ DES COULISSES, DES FINANCEMENTS, DES PROBLÉMATIQUES... arrêtez de nous vendre du rêve, même à tarif réduit pour chômeur, ça ne prends plus !!!! FLORENCE, soi un poil visionnaire ! RACH, mais où est ton esprit critique ?!

Fuck ULULE ! (c'est comme si, en son temps, on avait dit FUCK COLUCHE... ben les Restos, ça fait 30 ans que ça dure, et c'est parti pour aller voir du côté des marchés pour continuer à être financé !)

Bise à tous et à chacun...
, le 28/3/2015 à 00:24:04
Tu fais chier, Wil.
Va te coucher.
, le 28/3/2015 à 00:29:54
Merci Hoggins pour ce lien que tu maintiens, malgré toi, entre ces deux mondes... celui de la gauche ARTISTIQUE et celui de la gauche CRITIQUE... et va te coucher toi même ! Bise. (PS : si ne serait ce que la moitié des "commentaires" privés avaient été rendu public sur ce qu'on appelle "internet" on en serait pas là... Alors que penser que Wikileaks ?
, le 28/3/2015 à 11:04:36
Voilà une histoire à raconter pour faire peur aux enfants en colo autour d'un feu de camp :
"Il rôdait dans les couloirs sombres du site, et poussait la critique à son paroxysme. Partout. On l'appelait « El Criticator ». La plupart de ses contradicteurs sont morts d'épuisement, parfois dans d'atroces souffrances arthritiques à force de taper des mots sur des claviers qui n'avaient pas été prévus pour autant de touches enfoncées. D'autres, au contraire, n'ont pas eu cette chance, et ont fini par disparaître à petit feu dans des cellules à l'isolement en hôpital psychiatrique. Ironie du sort : presque tous répétaient à longueur de journée « ce mec est fou, ce mec est fou ! ».
Aujourd'hui encore, on peut entendre les sanglots des âmes mêlées aux bruits de touches de clavier, pour rappeler qu'il n'est jamais vraiment très loin."

Normalement, ça en fait chialer une bonne demi-douzaine.
, le 28/3/2015 à 11:34:40
Bien Wil. Je répète donc : tu fais chier.

Comment peux-tu arriver, sur un article qui promeut l'existence d'un petit festival de court-métrages d'animation sympa, à dénigrer sa manière de trouver des fonds pour mener le projet à bien, tout en mélangeant ABSOLUMENT TOUT comme Charlie (j'ai pas oublié ta récupération dégueulasse de l'image de Cabu sur Facebook), les USA, , Bugis, la gauche, Wikileaks... ?

T'es sérieux, là ?

Cette diarrhée verbale (car c'en est une, tout est mélangé dans un amalgame douteux) n'a rien à foutre ici. Rien n'est jamais assez bon pour toi. C'est très bien, ça fait avancer les choses. Mais en prenant le rôle "d'El Criticator" (désolé, mais j'aime bien), tu pètes tout, systématiquement.
, le 28/3/2015 à 13:19:48
Il manque les Illuminati.
, le 28/3/2015 à 14:02:06
L'esprit d'analyse critique et de suite dans les idées n'est pas votre fort... soit, j'écrirai un article... mais les auditeurs de RADIOM savent ils lire, je commence à en douter.

Hoggins, toi et ton bon goût (si bien connu le mardi soir sur RADIOM), tu as été choqué par une photo-montage (dont je ne suis pas l'auteur, j'ai pas que ça à foutre non plus !) hommage par des libertaires à l'esprit libertaire de Cabu (toujours visible du reste, cette récupération "dégueulasse" : http://www.libertaires93.org/IMG/jpg/cabu.jpg)... sors un peu de ta bien bien-pensance ou tu va finir au PS (et donc favoriser le FN, mais là aussi c'est peut être un chemin d'analyse que vous ne partagez peut être pas...).

Lijus, tu peux me faire un exposé sur les Illuminatis, parce que tu as une jolie plume en fait... mais j'aimerai voir si tu sais faire des recherches, des analyses, recouper des sources, avoir un avis critique et pas juste faire du style avec deux, trois références populeuses.

Sinon... pour les USA : faites des recherches sur le fonctionnement communautaire des Etat-Unis, et donc toute la vie politique pas opposition à la République (chose publique, qui n'admet pas de distinction dans son peuple, du moins en théorie... puisque c'est en train de changer !)

Pour Bugis : voir les critiques émises par le passé par la présidente du festival à Bugis, qui lui sucrait les subventions... critiques somme toute tenant de la "rebelitude" puisque une fois le "financement participatif" adopté, on semble pas mal se foutre du glissement de valeurs que cela implique (voir toujours "république" ou "bien commun").

Pour la gauche : ce sont toutes ses choses, qui, si on pose la question au commun des mortels, sont "à priori" (avec des guillemets, n'allez pas encore me faire dire ce que je n'ai pas dit !) classé comme des valeurs ou des pratiques "de gauche", le cinéma, le théâtre, la musique (bref, la culture avec un grand Q), et qui, dans une société capitaliste (dont "à priori de droite), remplissent un rôle "de droite", c'est à dire vider de leur sens politique toutes ses pratiques ! (les festivals de film en sont de bons exemples !)

Pour Wikileaks : ben c'est mon penchant pour l’honnêteté, celle de tout dire pour mettre en débat, y compris et surtout, les coulisses, d'une asso, d'un festival, montrer les rapports de force, ne pas masquer tout ça sous un flot de langue de bois, de mots creux qui annihilent la réflexion, ou au mieux, ne seront même pas lus... donc les "fuites", moi je suis pour !...
...à Albigés, on communique par exemple, sur le financement des radios, sur le FSER, car quelle intégrité pourrions nous avoir, si on cachait aux auditeurs, le système (fragile) des absurdités administratives qu'on nous demande...
, le 28/3/2015 à 14:37:56
Qu'est-ce que ma supposée bien-pensance a à foutre ici ? Cette photo est toujours aussi dégueulasse.

Qui es-tu pour juger de la capacité d'analyse des gens qui t'entourent ? C'est de l'insulte pure.
Manifestement, nous ne sommes que des merdes à tes pieds, incapables de raisonner. Tu nous prends de haut car nous ne savons pas communiquer, nous ne savons pas nous renseigner, nous ne savons pas penser par nous mêmes, ou alors pas comme il faut (et si j'étais encarté PS ou Parti-des-cons, qu'est-ce que ça peut bien te foutre ?).

Tu ne vaux pas mieux que tous ces conspirationnistes à la noix avec les "chemtrails", Bush qui a commandité le 11 septembre, ou d'autres saloperies bonnes qu'à alimenter une défiance absurde envers *tous* les médias, même ceux qui font bien leur travail. Cette litanie de "renseignez-vous", "faites des recherches", c'est du pain béni pour ces blaireaux.

Et de qui parles-tu quand tu parles de cacher le fonctionnement d'un financement ? De ce festival ? De RADIOM ?! On n'a jamais rien caché, et on ne cachera jamais rien, et j'ai bien envie de lancer un projet Ulule rien que pour t'emmerder.

Les trolls, c'est rigolo, les haterz, c'est chiant. Tes chiant.
, le 28/3/2015 à 15:03:50
"Qu'est-ce que ma supposée bien-pensance a à foutre ici ? Cette photo est toujours aussi dégueulasse." - affirmation sans argument, jugement de valeur sans explication ni mise en perspective.

"Qui es-tu pour juger de la capacité d'analyse des gens qui t'entourent ? C'est de l'insulte pure." - affirmation sans argument, non c'est toi qui fait ça, de l'insulte

"Manifestement, nous ne sommes que des merdes à tes pieds, incapables de raisonner. Tu nous prends de haut car nous ne savons pas communiquer, nous ne savons pas nous renseigner, nous ne savons pas penser par nous mêmes, ou alors pas comme il faut (et si j'étais encarté PS ou Parti-des-cons, qu'est-ce que ça peut bien te foutre ?)." - c'est toi qui me demande des explications je te les fournis. Et si tu es encarté au PS, bien sur que j'en ai quelque chose à foutre, jusqu'à preuve du contraire, c'est dans l'isoloir que la république impose l'anonymat (ça n'a pas que des avantages d'ailleurs), prendre une carte d'un parti politique qui cherche à prendre le pouvoir, c'est tout sauf une affaire privée !

"Tu ne vaux pas mieux que tous ces conspirationnistes à la noix avec les "chemtrails", Bush qui a commandité le 11 septembre, ou d'autres saloperies bonnes qu'à alimenter une défiance absurde envers *tous* les médias, même ceux qui font bien leur travail. Cette litanie de "renseignez-vous", "faites des recherches", c'est du pain béni pour ces blaireaux. - affirmation sans argument, je veux bien que tu creuses ton propos, je ne vois pas en quoi avoir quelques bons médias qui font bien leur boulot, nous prive de recouper leur informations avec les notre propres

"Et de qui parles-tu quand tu parles de cacher le fonctionnement d'un financement ? De ce festival ? De RADIOM ?! On n'a jamais rien caché, et on ne cachera jamais rien, et j'ai bien envie de lancer un projet Ulule rien que pour t'emmerder." - nous allons aussi sûrement lancé un projet Declic Ethic (financement participatif, adossé à une institution publique, le comble !!), ce qui ne nous empêchera pas de mener une réflexion sur cette dérive du financement public vers le privé.

"Les trolls, c'est rigolo, les haterz, c'est chiant. Tes chiant." - affirmation subjective et somme toute peu encline à être comprise du plus grand nombre, j'ai beau traîner sur le net depuis bientôt 15 ans, je ne comprends toujours pas ses qualificatifs arbitrairement donnés, pour disqualifier un discours, toujours sans donner d'argument ou d'explication... mais je vais faire des recherches !

Ah ben oui, c'est bien ça :

Wikipedia m'a aider : "Ce terme est utilisé pour exprimer une suspicion de malveillance vers un internaute, généralement en raison d'un conflit d'opinion. Il s'agit d'une appellation générique dérivée du verbe anglais to hate (haïr, abhorrer), dépeignant un sentiment de haine supposée viscérale motivant la rédaction d'opinions alternatives mais aussi parfois illégitimes sur internet, ayant pour effet l'isolation et l'exclusion sociale d'un individu vis-à-vis d'un groupe d'individus, lors d'échanges le plus souvent écrits (sur un forum, une plateforme de microblogging, un blog ou un réseau social).

La qualification d'un individu en ces termes est une forme de procès verbal populaire et collectif visant à épurer un sujet de discussion controversé d'un débat engagé dans un but de résolution. C'est ainsi une attitude discriminatoire envers un interlocuteur exprimant une opinion controversée sur un sujet affilié à un tabou populaire."
, le 28/3/2015 à 15:08:05
Voilà. On avance, là ? Non, c'est stérile.

Tu lances des trucs, pas plus objectifs ni argumentés qu'ailleurs, et tu t'étonnes qu'on te rentre dans le lard.

Le bac à sable est au bout de la rue, à droite.
, le 28/3/2015 à 15:18:30
Lijus, un mot de la fin ?
, le 28/3/2015 à 15:47:45
Ah. Donc ben voilà, j'étais allé chercher les pop-corns et ça a bien avancé, à ce que je vois.

Et puis on me convoque, c'est très bien tout ça.

Ça commence avec un truc qui parle d'un festival de courts-métrages, simple, petit déroulé du programme, et ça finit en débat haineux sans queue ni tête. Je pense que tu peux être fier de toi. Mais on est habitués, et on te pardonne presque.

Puisque c'est comme ça, moi je vais ajouter mon point Godwin, ou presque (tiens, c'est encore un truc que tu pourras aller chercher sur Wikipédia, sortir un ou deux paragraphes de leur contexte, et les coller au milieu pour faire genre que tu es érudit, que tu es cultivé, et que oh là là tu te renseignes).

Tu provoques les gens. C'est de la provoc pure et simple. Sur le coup de la colère, sûrement, les réponses à tes piques sont épidermiques, bien que sensées la plupart du temps. Et tu les décortiques une à une, comme un bon souffleur de haine qui lance des idées à la con dans l'esprit des gens pour en récolter... on sait même pas ce que tu cherches à récolter, d'ailleurs. Des débats ? Mais c'est pas un endroit pour débattre, c'est des commentaires sur un article de blog ! C'est aussi con que d'espérer débattre avec les commentateurs de La Dépêche. Et tu prends chaque phrase, tu l'analyses, tu essayes de la démonter. Mais c'est naze.

J'espère que t'es content pour le mot de la fin. L'ennui, c'est que déclarer que c'est le mot de la fin avec un type comme toi parmi les commentateurs, c'est un vœu pieux, et c'est voué à l'échec. Tu ne t'arrêtes jamais. J'ai même été surpris de te voir mettre de l'eau dans ton vin sur de précédents commentaires, et puis j'ai compris : puisqu'il s'agissait de critiquer des gens, ça t'a plutôt plu, et exceptionnellement, tu t'es rangé "de mon côté".

Pourquoi tu étales tout ce fiel au grand jour ? Pourquoi tu n'essayes pas de contacter toutes ces personnes, à qui, manifestement, tu veux apprendre comment il faut faire car tu sais mieux que tout le monde ? Ou mieux : pourquoi tu la fermes pas tout simplement, et tu laisses les gens dans leur ignorance crasse, bas peuple qui refuse tes lumières ? Ça ferait des vacances à tout le monde. Apparemment, ils se débrouillent très bien sans toi, avec leurs problèmes. Ils ont fait appel à tes services ? Ils sont venus te réquisitionner car tu étais leur dernier espoir ? Non. alors fous-leur la paix.

Pauvre type.
, le 28/3/2015 à 15:55:24
J'aurai donc le mot de la fin puisque tu es hors sujet: il me semble que c'est moi qui ai appris à Hoggins ce qu'était le point Godwin il y a quelques années sur le chat de RADIOM pendant RadioLibre... Bisous, au plaisir de boire un verre de vin sans eau avec toi en vrai Lijus !
, le 28/3/2015 à 16:12:47
Désolé, vous êtes hors-sujet tous les deux :
1. je n'ai pas attendu Radio Libre pour apprendre l'existence du point Godwin
2. c'est moi qui aurai le mot de la fin ici

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


615 articles publiés
Le dernier a 24 jours

À lire aussi

vague ressemblance

par Azertoff, il y a 5 mois

PodRennes 2020 ! Oui, cette année 2020 aura bien droit à son édition, pas contre vents et marées, mais pour cause de confinement. Les rassemblements, distanciation sociale, At Home, toussatoussa.... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 7 mois

Un nouveau rendez-vous exceptionnel que le réseau Radio Campus France vous propose par le truchement de RADIOM et grâce à Radio U à Brest : Astropolis. Un peu comme lire la suite...

par Hoggins!, il y a 7 mois

Cette année, on vous fait vivre d'un peu plus près le Festival Longueur d'Ondes consacré à la radio depuis Brest, grâce à Radio Campus France et son omniprésence sur ce... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 9 mois

Vous asseoir juste là où il faut, où le son est bon, où on comprend tout ce qui se passe autour de soi, au bon moment, penser à ce que... lire la suite...

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 24 jours

Mais que voit-on poindre sur ce début de mois de septembre ? Ne serait-ce pas un peu de vie, savamment encadrée par des mesures sanitaires certes, mais un peu de vie... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 2 mois

C'est très probablement le dernier épisode d'At Home... tout court, ou de la saison... ou peut-être... peut-être qu'on aimerait bien ne plus avoir à parler de tout ça, mettre... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

On ne va pas se mentir, on aimerait vraiment que toutes ces histoires de pandémie soient derrière nous, qu'elles nous laissent tranquilles, qu'on puisse profiter d'un chaleureux été se profilant... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

Sortez les plaids, les tisanes, allumez un feu et détendez-vous : At Home est là. Après un légitime Retour musclé, il faut bien se mettre en ordre de marche... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

Ça nous est arrivé à plusieurs reprises, et ça recommence. Rien de grave, sinon un studiom qui refroidit par manque de courant électrique. Et sans courant électrique, pas d'émission, même... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!