Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

Oh oui du béton ! Plein !

samedi 1er mars 2014 à 13h34 par Hoggins!17 commentaires

Je suis un citadin. J'habite en plein centre-ville de Toulouse, j'aime ça, j'aime l'activité qui y règne, à toute heure du jour ou de la nuit. Je ne veux pas changer ça.
Je conduis pas mal, aussi. Pour mon travail, je n'ai pas trop le choix. Une vingtaine de kilomètres par jour, simplement pour m'y rendre. Ce n'est pas énorme comparé aux heures passées dans les bouchons que subissent beaucoup de mes collègues, et qui, eux, n'ont absolument pas d'autre solution, sinon celle de déménager à chaque nouveau boulot. Pas top.

Je prends donc pas mal la voiture, et je vais assez souvent à Castres. Le trajet Toulouse-Castres est particulièrement chiant. C'est long. On passe dans quelques bleds, et on ralentit. C'est nul. En plus, il faut un temps non-négligeable pour sortir de Toulouse (un quart d'heure minimum), et c'est carrément l'enfer quand on arrive dans la fameuse zone Mélou aux abords de Castres. Les joies des abords de ville. C'est toujours moche et ça pue. Des centres commerciaux et des magasins de chaussures, avec le mec et son diesel mal réglé juste devant toi en sous-régime. La fête, quoi.
Une entrée en matière déroutante pour quiconque emménage dans une ville, et l'aborde pour la première fois un soir de grisaille dans une de ces fameuses zones commerciales avec un petit crachin dégueulasse sur le pare-brise. De quoi faire demi-tour.

Enrobé bitumineux


Je fais donc régulièrement le trajet Toulouse-Castres et Castres-Toulouse. Et si je pouvais aller plus vite, ça serait super cool. Car quand j'ai la chance d'avoir des passagers, je m'emmerde un peu moins. J'ai la radio, certes (!), mais si le trajet pouvait être plus court, ça ne me déplairait pas. J'aime beaucoup conduire, heureusement.

Et pourtant.

Car je suis foncièrement contre le projet d'autoroute qui voit péniblement le jour, censé relier la capitale de Midi-Pyrénées à l'ancien chef-lieu du Tarn, dont d'aucuns disent qu'il doit justement son déclin à son enclavement, et la molesse des politiques jusqu'à présent pour sortir Castres de sa vallée. Pour moi, c'est une des nombreuses foutaises qui enrobent ce beau projet plein de béton et d'enrobé bitumineux.

Il n'y a pas de solution miracle pour relier efficacement plusieurs villes et avoir une région dans laquelle les personnes peuvent se déplacer efficacement et à moindres frais. Et surtout dès qu'on bouge en zone rurale, la capillarité des réseaux de communication fait qu'on ne peut pas être partout, et satisfaire tout le monde. Certes. Là, on parle juste de relier Castres à Toulouse. Et bien qu'il n'y ait pas de recette toute faite, il est évident que celle de l'autoroute fait partie des pires idées en la matière.

C'est bête pourtant : des autoroutes, ça fait des dizaines d'années qu'on en construit. C'est pratique, ça absorbe de grandes quantités de trafic, et on peut sortir la table de camping sur une aire de repos pour casser la croûte à midi.

Alors ? Panacée ou panaris ?

Les arguments en faveur d'une autoroute sont nombreux, et je ne les connais probablement pas tous. On roule plus vite, donc on arrive plus tôt à destination. C'est mathématique. La voie est plus large, aussi. Pratique pour dépasser ces gros culs de poids lourds qui se traînent dans les côtes (les routiers sont sympa, tout ça tout ça). Davantage de véhicules peuvent l'emprunter à la fois, puisqu'il y a un minimum de 2x2 voies. Cool. L'équipement routier est normalisé, aussi. Rails de sécurité, signalisation, échangeurs... C'est déjà subventionné, donc le prix pour l'utilisation d'un kilomètre linéaire d'autoroute, même avec péage, c'est pas si cher, finalement.

[le paragraphe que vous venez de lire est une tentative désespérée de l'auteur de trouver des arguments trop cool pour l'autoroute, histoire de faire un peu thèse, antithèse, synthèse. On notera judicieusement que son hypocrisie transparaît salement, NDLR]

J'avoue mon impuissance, car je sèche : je ne connais pas d'autres arguments en faveur de l'établissement d'un lien autoroutier payant entre deux agglomérations.

La pince à cornichons


Le problème, c'est la vision à très court terme d'une telle décision. Un peu comme un gros monsieur qui ne voit plus son zizi depuis bien longtemps, et qui doit utiliser un miroir et une pince à cornichons pour uriner. Ne rigolez pas, ça existe vraiment.

Là, c'est pareil. Plutôt que d'essayer de réfléchir différemment, on se dirige vers une pince à cornichons sacrément onéreuse, parce qu'on croit qu'on n'a plus le choix. Et c'est très con, mais alors très très très con.

En France, actuellement, les autoroutes sont limitées à 130km/h. Si l'on évalue le trajet entre Castres et Toulouse à 70km de longueur, et au bon souvenir de nos cours de maths, alors on les parcourrait en 32 minutes. Sympa !
Mais attendez : à votre avis, quel est le gain par rapport à un trajet effectué à 90km/h ? Très simple. Le même calcul nous donne un temps de trajet de 41 minutes si l'on respecte les limitations d'une route nationale "classique". Soit 9 minutes de gain sur le temps de trajet total. Oui, 9 petites putains de minutes seulement !

Attendez-vous allez voir, c'est loin d'être terminé.

Restons sur les vitesses de circulation, et remémorons-nous rapidement les (relativement) récents changements dans la régulation des vitesses : le périphérique toulousain est passé de 110km/h à 90km/h en 2007 à la faveur d'un été pendant lequel les pics de pollution le justifiaient, puis c'est devenu permanent.
À Paris, on roule désormais à 70km/h sur le périphérique !
N'est-il pas raisonnable de penser qu'un futur proche nous amène à une réduction de la vitesse maximale sur les autoroutes également ? Il n'est pas aberrant d'imaginer d'être prochainement limités à 110km/h. C'est ça, aussi, penser l'avenir.

Il va falloir péter de la brique


Le projet d'autoroute entre Castres et Toulouse, c'est avant tout un argument sur le gain de temps de trajet. Il y a cependant un truc qui me chiffonne. Mais où va donc être raccordée cette autoroute ?
Car pour moi qui mets plus d'une heure pour relier les deux villes, ce n'est certainement pas le temps de croisière sur l'autoroute ou sur la RN126 qui me pose problème (souvenez-vous du gain de temps ridicule de 9 minutes), mais ce sont bien les abords des villes !
Et curieusement, je ne vois pas bien, même avec une autoroute, comment résoudre le problème. Car à Toulouse, à moins de se rattacher au périphérique au moyen d'une bretelle dans la zone de Balma ou Lasbordes, l'aventure semble compliquée. Or, il va falloir péter de la brique, de la route, du village, quoi. Ça semble difficile. Et quand bien même cette étape serait franchie, on tombe sur le périphérique. La belle affaire ! Il est presque constamment bouché ! Moi c'est au centre-ville que je veux me rendre. C'est là que les choses se passent, pas au centre commercial de Balma-Gramont. Enfin je crois.

Les solutions alternatives existent face à cette connerie sans nom. Elles ne sont pas nombreuses, et elles ne sont pas miraculeuses. Mais on est loin d'un choix cornélien entre la peste et le choléra.

En plein cœur de Toulouse !


Pour parer à notre problème des abords de villes, il y a une solution tellement simple et tellement belle qu'on se demande pourquoi si peu de voix s'élèvent en sa faveur : Le train !
Le train. C'est silencieux (quasiment), économique (si si !), rapide (les TER ont une vitesse max. autorisée de 140km/h. Ça vous la coupe, hein ?)... et les gares de desserte ou en terminus sont en plein centre-ville ! Je me rends à la gare à pied (ne me dites pas que la gare de Castres est loin du centre-ville), et lorsque je descends de mon wagon, je suis en plein cœur de Toulouse ! Finis les embouteillages à Balma ou à Mélou ! Je les ai survolés !
Le problème actuellement est cependant de taille : les horaires des trains sont carrément pourris. Mais qu'est-ce qui peut bien justifier ces étrangetés, et les retards souvent constatés ? Ne cherchez plus : il n'y a qu'une seule voie (littéralement).
À la manière d'une route de campagne, les trains ne peuvent pas se croiser ! Ainsi un train se rendant à Castres est-il obligé de stationner dans une gare en attendant de croiser celui qui se rend à Toulouse, et un éventuel retard d'un seul train impacte la totalité de la ligne ! Vertigineux !
La solution existe, et tient dans le simple doublement de la voie. Comme une route, quoi, mais en mieux. Les trains pourront se croiser n'importe quand, et la fréquence des trajets peut ainsi augmenter. Et en termes de fréquentation – cette ligne n'a dû son salut qu'à des interventions répétées et avisées de feu Pierre Fabre, conscient de l'utilité d'une telle infrastructure pour le désenclavement de ses terres natales –, c'est justement en créant le besoin que cette ligne trouvera son utilité et sa pertinence.

Mais nous sommes d'accord : tout le monde ne se rend pas nécessairement au centre-ville, et on a parfois besoin de s'excentrer et d'être autonome. On conserve donc la voiture.

RN126


Pour cela, il y a donc l'aménagement de la route existante, la fameuse RN126.
J'ai beau me faire royalement chier sur cette route, je sais bien, après avoir ressorti mes maths de CM2, que je ne gagnerai rien (ou si peu !) en termes de temps de trajet avec une autoroute. Non, c'est sûr. Alors je prends mon mal en patience, et je la trouve pas si mal, cette route. D'abord parce que le seul moment où il faut ralentir, c'est en passant à Cuq-Toulza. Environ 300 mètres limités à 50km/h. Ça casse peut-être un peu la moyenne, mais c'est dans la tête. D'ailleurs, la célèbre chaîne de fast-food au clown flippant n'a-t-elle pas placé un panneau indiquant son prochain restau, celui de Mélou, à seulement "10 minutes" ? (véridique !)
Le reste du temps, c'est 90km/h sur toute la ligne. Sauf... quand on se retrouve derrière papy accroché à son volant et sa cataracte. Et là, on aimerait bien avoir une deuxième voie pour le dépasser tranquillement.
C'est là que des gens dotés d'un cerveau de taille tout-à-fait normale ont pensé à proposer un simple aménagement de voirie. Mais bon sang ! Pourquoi n'y avons-nous pas pensé plus tôt ? Mais c'est bien sûr ! Car à y regarder de plus près, ce qui manque à la route actuelle pour avoir l'air d'une autoroute tient à peu de choses : il y a en effet beaucoup d'endroits où les voies sont déjà doublées pour faciliter les dépassements de véhicules lents, et il y a beaucoup de place de part et d'autre de cette voie, des terrains probablement achetables au même titre que ceux qui le seraient dans le cadre d'un nouveau tracé d'autoroute, permettant ainsi l'élargissement de l'existant.
Quant à rajouter des rails de sécurité et des catadioptres par-terre, il n'y a qu'un pas, pourquoi ne pas le franchir ?

Toi + moi + l'autoroute = petit cœur avec les mains


Il est certain qu'en matière électorale et électoraliste, il apparaît plus "flatteur" d'avoir été un des personnages qui ont poussé un projet visant à désenclaver une ville comme Castres, et qui se concrétiserait dans un truc bien réel, bien solide et bien bétonné : une autoroute.
Mais en se couvrant de pipi avec un lip-dub qui reste la risée de tout le territoire (et encore pour longtemps), pas sûr que tous les acteurs qui ont voté pour ce projet s'en tirent si bien que ça. Car ce qui compte, c'est le bilan.

Et en termes de bilan, pour l'instant, les chiffres oscillent, mais ils ne vont pas dans le bon sens. Ça va coûter cher. Très cher. Et puis pour ne rien arranger, une subvention estimée à environ 350 millions d'euros (ce genre d'estimation a généralement la vie dure, et les plafonds ont une étrange propension à l'explosion) ne dispensera pas les utilisateurs de s'acquitter d'un péage d'environ 15€ l'aller-retour.

Un peu de bon sens, la tête froide et les idées claires. C'est justement ce qui manque. Plus la peine de se précipiter, on n'est plus à 20 ans près dans tous les cas. La recette de l'autoroute est en effet prévue pour 2022. C'est un peu long à construire, ces petites bêtes-là.

Pouvez-vous me rappeler combien coûte un billet de train ?


Plus d'informations :
- l'hilarant lip-dub pour l'autoroute
- le communiqué des écolos de Castres du 28 février 2014
- le récit d'un glorieux vote dans la Dépêche (1er mars 2014)
- le site des défenseurs du projet autoroute"
- les partisans d'un aménagement de la RN126

Commentaires

, le 1/3/2014 à 15:46:10
Heu... le problème du désenclavement de Castres, ça serait pas avant tout les castrais ?
, le 1/3/2014 à 16:09:36
Bien joué lijus. Faisons avancer le débat.
, le 1/3/2014 à 17:45:44
Billet de train : 15€40 le trajet plein me semble-t-il, puisqu'avec le pack liberté j'en ai pour 7,70€/trajet + 15€/an. Réduction valable également pour les accompagnateurs vacances et week-end.
Mais effectivement, actuellement, prendre le train est quand même un casse tête au vu des horaires (mais heureusement, nous ne somme plus obligés de nous taper les 2h de bus des "aménagements de voie" !).
, le 1/3/2014 à 18:02:06
Tout d'abord concernant ton article et tes arguments, il a la naïveté de croire que tu représentes le cœur des trajets qui vont profiter de l'aménagement. Car clairement l'aménagement il est pas pour toi mais pour l'économie, et donc les trajets liés à de l'activité professionnelle. Et évidemment, je ne parle pas des allers-retours Castres-Toulouse ou inversement pour aller bosser aux heures de pointes... (même si il est clair que pour eux le désengorgement sera énorme).

Non le vrai intérêt, c'est pour les camions et les trajets ponctuels vers Castres ou depuis Castres. Car ce n'est pas Toulouse qui veut aller à Castres mais Castres qui doit être plus facilement reliée à la civilisation.

Si on prend rapidement les avantages d'une autoroute, je me permets d'en répéter certaines de ton article :
- Les autoroutes sont les voies les moins dangereuses de France. Pourquoi ? Parce que les éléments de sécurité (glissières, largeur, visibilité) et la possibilité donnée à chaque véhicule de rouler à son rythme sans géner les autres, font qu'aucun autre type de voies non 2x2 ne peut rivaliser.
- Ensuite, c'est aussi l'évitement des villages par les voitures qui roulent vites (parce que non tout le monde ne ralenti pas à Cuq Toulza) et les camions, donc là aussi un gain en sécurité.
- Pour les camions, c'est aussi une route certes plus monotone mais moins fatigante. Quand tu viens de Paris pour livrer ton camion à Castres la dernière heure est vraiment pénible. Pas la peine d'être camionneur pour le comprendre.
- Concernant le temps économisé, il n'est pas à faire rapport à la distance / la vitesse de chaque type de voies. Parce que la TRES grosse différence c'est que sur l'autoroute tu n'as pas de baisse de vitesse ni dans les villages, ni quand une voiture cherche à sortir devant toi, ni si t'as un tracteur, etc... En vitesse moyenne réelle, la route n'est JAMAIS à 90 km/h alors que l'autoroute est vraiment à 130 km/h.

Puis sur la mauvaise foi sur la vitesse sur autoroute, toutes les études (CF les discours de Valls) qui défendent la réduction de la vitesse sur certains types de voies ne le préconisent jamais pour l'autoroute. Car pour l'autoroute, la sécurité et la vitesse sans ralentissement faut que au niveau taux de mortalité et pollution la réduction de la vitesse n'a aucun effet.

Ensuite le trajet ? Tu te poses des questions alors qu'il n'y en a presque plus. Il part de la première sortie depuis Toulouse sur l'autoroute Albi-Toulouse et va jusqu'à la 4 voies Puylaurens.

Tu as connu Puylaurens avant et après la 2x2 voies. Tu ne vois réellement pas d'amélioration ? Sans rire ?

Pour tes options alternatives :
- non l'aménagement des nationales n'apporte ni le même service de désengorgement ni la même sécurité
- le train ? Même en direct Toulouse-Castres, pour une livraison devoir charger-décharger à Castres ET à Toulouse, ça rend le trajet beaucoup plus long. Donc pour le trafic de logistique ne passera pas par le train.

Donc clairement, l'autoroute ne va pas soulager la route des vacances vers Castres, mais peut clairement aider son désenclavement économique.

Je garde quelques arguments sous le pied si tu veux en débattre ;)
Je m'en vais te pinger sur Facebook.
, le 1/3/2014 à 18:27:30
Salut Julien,

Un aménagement bien fait d'une route, façon "autoroutes" bretonnes permet d'atteindre le même niveau de "sécurité" qu'une autoroute. Ce sont strictement les mêmes équipements.

Tu mets l'accent sur le fret. Je suis en total désaccord sur le fond, qui parle de "désenclavement". Les transporteurs vont *partout*, autoroutes ou pas. Très rares sont les industries qui ont un besoin impérieux d'une voie dédiée pour le fret. C'est le cas pour les céréaliers, par exemple, qui ont parfois des voies de chemin de fer dédiées, etc.
Mais je maintiens que ce n'est pas ça qui va participer au réel désenclavement de la cité. Castres n'est pas un hub de porte-containers, et n'a pas vocation à le devenir.
Ce n'est pas parce que les routiers vont gagner en confort de conduite que la ville sera mieux desservie. C'est dommage certes, mais les transporteurs n'ont pas vraiment ce genre de considérations pour leurs employés au volant. Eh quoi ? On est quand même loin de l'expression "ravitaillé par les corbeaux", et un mec qui commande une cuisinière en fonte se la fera livrer chez lui à Castres, autoroute ou pas.

Concernant la réduction des limites de vitesse, je te donne rendez-vous dans 10 ans, et on verra si les choses n'ont pas bougé. De plus en plus d'expérimentations de tronçons sur des autoroutes (et non pas de simples boulevards périphériques) préconisent des diminutions de vitesse, tant pour la pollution que pour la sécurité qui t'est chère.

Tu ne résous absolument pas le problème des abords des villes dont je parle en me parlant du trajet entre l'A68 et Puylaurens. Et après ? On se tape quand même les entrées de ville, n'en déplaise aux routiers, que cela concerne aussi. Puisque tu parles d'expérience, tu ne peux pas me contredire sur la merde que représente Mélou en période de pointe.

Les politiques s'inquiètent, à juste titre, de la morosité démographique du bassin Castres-Mazamet. Et c'est en cela qu'ils parlent de l'enclave. Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir une 2x2 voies à 130km/h sera plus efficace qu'une ligne de chemin de fer bien entretenue par exemple.

Quand lijus, sur ces mêmes commentaires, disait sur le ton du troll que le problème est castrais, il n'a peut-être pas totalement tort : Soit, une autoroute. Et après ?

Je veux bien une lampée de tes arguments non encore divulgués.
, le 1/3/2014 à 19:17:18
(bon ça va être difficile de répondre en plus de Facebook)/

Non je parle pas que de Fret mais de déplacement professionnels. Il est ultra chiant d'aller voir un client ou un prestataire (j'ai eu les deux à Castres) parce que la route est pourrie et que tu roules derrière un tracteur une fois sur deux et au moindre écart 300 platanes t'attendent sur le bas coté un sourire aux lèvres.

Comme je l'ai dit sur Facebook, Internet ne permet pas à tout le monde de lever de la clientèle. Pour beaucoup faut faire à l'ancienne, on se déplace, on démarche, on montre, on convainc. Et faut se déplacer.

Si je suis une entreprise qui cherche à s'installer à Castres, j'irais pas même si c'est moins cher car c'est très loin en qualité de trajet routier. Et ça c'est pas le train qui va améliorer la chose.
C'est surtout pour ce type de déplacement professionnels que c'est important.

Et après ? C'est simple tu mets en place des facilités d'installation pour les entreprises :
- pas d'impots locaux les 3 premières années
- aide aux entreprises innovantes
- aide à la reconversion des travailleurs locaux pour recruter local

L'industrie textile c'est finie à Castres. Mais il n'y a pas eu ce qu'il faut pour dynamiser. Par exemple l'offre d'étude supérieures est ridicule. Il aurait fallu avec Mazamet construire une offre universitaire plus dense plus tôt.

Le gers et l'aveyron se sont très bien adaptés pour offrir un cadre pour établir des entreprises innovantes (pas que dans le numérique) en milieu Rural. A castres, y a que dalle en innovation. C'est dommage de pas avoir trouvé un crédo. Depuis peu il y a la e-santé avec ISIS et le CHU de Castres Mazamet. Mais il faut trouver un ou deux domaines de plus, n'importe quoi. Si on prend l'historique, pourquoi ne pas monter des formations sur les matériaux pour avoir de l'innovation dans les textiles du futurs ? Puis on a la formation GCE à l'IUT, pourquoi ne pas trouver une spécialisation dans les matériaux innovants.

Concernant Mélou, j'espère que le tracé de l'autoroute la contourne... parce que cette zone est CATASTROPHIQUE ! Ca vaut Labèges avant le pont...

ps : pingue moi quand tu réponds, sinon je penserai pas à venir voir :P
, le 1/3/2014 à 19:32:50
Pour le coup, on est d'accord sur presque tous les points, à l'exception de la recherche de prospects, ainsi que sur l'aménagement de voirie.
Oublie les platanes tueurs et le tracteur de papy si ta RN126 se transforme en 2x2 voies à moindre frais qu'une concession ASF.

Mais sur le reste, je pense – et c'est finalement ce qui est ressorti de notre dialogue à quatre sur Facebook – que Castres manque avant tout d'attractivité.

Je me rends régulièrement à Castres "par contrainte", presque comme si c'était pour le boulot. Je le fais. Parce que j'ai une raison de le faire. Autoroute ou pas. Même un chemin de terre pourrie ne m'empêchera pas de le faire.

Ce n'est pas simplement parce qu'il y aura une belle infrastructure permettant de se rendre dans le bassin d'activité qu'on le fera. Il faut en avoir l'envie, le besoin. Et il faut créer le besoin.

Ce besoin doit être économique et culturel, mais dans tous les cas, il ne faut pas que cette autoroute, une fois construite, donne sur un cul-de-sac où il n'y a "rien à y faire". Le terme est volontairement exagéré, et il est faux de dire qu'il n'y a rien à faire à Castres, tant en entrepreneuriat que sur d'autres plans. Il n'empêche, l'impression est là.
, le 2/3/2014 à 19:12:29
Article intéressant teinté d'humour. J'en profite pour préciser qu'il existe un groupe de covoiturage Castres - Toulouse/ Toulouse - Castres sur Facebook
, le 3/3/2014 à 11:37:59
Oui ! Humour avant tout, hein :)
D'ailleurs, le groupe est ici : https://www.facebook.com/groups/221260997900444/
, le 4/3/2014 à 17:06:01
, le 5/3/2014 à 10:14:05
me suis plantée dans mon dernier com...voici le lien de l'article http://www.ladepeche.fr/article...-gratuite.html
, le 27/12/2015 à 13:13:10
Castres est un trou paumé qui se désertifie à vue d’œil, non pas parce qu'il n'a pas d'autoroute, mais parce que des cons croient que c'est cette autoroute qui va les sauver, et rien d'autre.
C'est un bled d'où les gens fuient (vers Toulouse, pour ne pas y revenir) parce qu'il n'y a plus rien à y faire : la Culture y est morte depuis longtemps, et la seule force politique qui y règne encore tente de faire ressembler le bled à une "grande ville" avec des travaux pharaoniques.

Je suis bien placé pour le savoir : j'ai quitté ce patelin pourri avant d'y mourir d'ennui. Doubler le nombre de voies navigables vers cet enfer mou ne m'y fera pas revenir.

C'est pas parce que DHL ou Chronopost gagneront 7 minutes sur leur trajet vers Castres que cet endroit sera moins naze.
, le 27/12/2015 à 14:50:21
Tiens, c'est marrant d'exhumer cet article.
La situation n'a en effet pas vraiment changé, mais le projet est toujours d'actualité !
, le 8/6/2016 à 20:36:16
Bonjour,
Il est encore possible de faire changer les choses et d'aménager correctement la RN126 afin que ce stupide projet ne voie pas le jour, tout en maintenant le désenclavement de Castres !
, le 13/6/2016 à 15:27:34
Hmm... oui c'est encore possible. Les chances que ça aboutissent sont quand même bien menues.
, le 7/12/2016 à 12:23:56
La consultation publique est ouverte, donnez votre avis ! http://www.registre-numerique.fr/LACT
, le 17/10/2019 à 10:16:04
Ceux qui commentent ici en rappelant que Castres a besoin de développer son attractivité avec des nouvelles formations démontrent bien que ça n'est pas une autoroute qui va changer les choses mais bien la ville elle-même, sa qualité de vie et son bien vivre ensemble (bonne blague par les temps qui courent).

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font dix plus onze ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


568 articles publiés
Le dernier a 24 jours

Publicité

le début de la fortune

Cette pub me dérange

À lire aussi

vague ressemblance

par Hoggins!, il y a plus de 1 an

Cela fait vingt ans que les Primeurs de Massy sévissent à Paul B. dans l'Essonne. Le petit festival qui est devenu grand a fait des petits, et c'est bien sûr... lire la suite...

par Hoggins!, il y a plus de 3 ans

Fin octobre, c'est surtout la saison de la betterave, du chou, et des potirons. C'est pour RADIOM synonyme d'une reprise tant attendue (lire La migration), mais c'est surtout pour... lire la suite...

par Hoggins!, il y a plus de 4 ans

C'est presque un titre de film. En tout cas, à n'en pas douter, c'est un véritable feuilleton, un Soap Opera. Mais un truc aussi dégueulasse que Plus Belle la Vie... lire la suite...

par Hoggins!, il y a plus de 4 ans

Nouvelle année, nouvelle saison ! Vous souvenez-vous ? On en parle dès que possible dans ces colonnes : la programmation des Trois Jours Trop Courts ! Un rendez-vous important à ne manquer sous aucun prétexte,... lire la suite...

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 24 jours

«Co-pilote de Naâman, notre nouveau gars sûr vous propose tout simplement l’EP incontournable de votre été. Un album débarque à l’automne. » Ça tombe bien, l'automne arrive, et après un chaud été... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Oui, vous avez bien lu, ça parle d'une contrée bien lointaine, ça ne parle pas de RADIOM, et pourtant... Il ne vous a pourtant pas échappé que désormais, et de... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Mais qu'elle était belle soirée, qu'elle était chaude cette Lune, qu'ils étaient tièdes ces Ateliers ! Depuis ces semaines que l'on préparait ce « On va funker ! », il était temps que... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 2 mois

Si vous pensiez déprimer dans votre coin à l'approche de la rentrée, on va vous arrêter tout de suite : les jours qui raccourcissent, les températures qui s'adoucissent, les hordes d'acheteurs... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 2 mois

Claque dans les corps et dans les cœurs, les brumes de l'Xtreme Fest #7 se dissipent à peine. Elles enveloppent et emportent encore les souvenirs puissants de quatre jours hors... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!