Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Vieilles Charrues 2012 jour 2

samedi 21 juillet 2012 à 15h22 par Christian
nte
nte
L'auteur de cet article n'a pas renseigné les crédits pour cette image. Qu'est-ce que cela signifie ?
Plus d'informations sur l'utilisation des images...

Comme d'habitude nous nous sommes rendus à la salle de presse.

La journée musicale a commencé par une belle surprise. A 16h, se produisait sur Kerouac le groupe Other Lives, étiquette Folk. Ce groupe américain m'a séduit. J'y ai trouvé plus que du Folk, je dirai du Folk Rock et j'ajouterai même Folk Rock progressif. Le chanteur méfait penser à Ian Anderson du mémorable Jethro Tull. Tous les musiciens sont multi-intrumentistes. Ce folk rock progressif est très plaisant. La reprise très lyrique de "The partisan" de Leonard Cohen, façon folk, avec violoncelle et violon fut un moment très fort...

J'enchaîne sur "Brigitte", ça a de la pêche, je m'approche de Glenmor. Le début du concert est très théâtralisé. Je partirai assez vite pour assister à la conférence de presse de Thomas Dutronc sans avoir véritablement "accroché".

En salle de presse j'ai vu un Thomas Dutronc souriant, décontracté et disponible. Avec son 2ème album,il s'est fait un prénom. De plus, ça le "gonfle" un peu qu'on lui rappelle sans cesses de qui lest le fils... Quelques mots sur sa passion du jazz manouche et pour Django Reinhardt. J'ai hâte de le retrouver sur scène.

Je décide donc de "squeezer" les conférences de presse de Youssoufa, Brigitte qui ne m'intéressent pas forcément. Je m'accorde un peu de musique... Je lâche la salle de presse pour Dutronc jusqu'à la conférence de Metronomy.

Thomas Dutronc sur scène, c'est de l'énergie, de la joie. Je découvre Glenmor rempli à bloc. Thomas Dutronc joue avec le public : 60000 mains s'agiteront devant la scène au rythme d'une de ses chansons. Moment surprenant et qui montre sa capacité à être en phase avec son public : à la fin du concert les spectateur entâment un la lala lalala la... sur le rythme des White Stripes... Thomas Dutronc suit le public avec sa guitare, les autres musiciens s'adaptent rapidement et ça devient un White Stripes version jazz manouche... Whaou !!!

Je change de scène pour me tourner vers Kérouac. Bloc Party va bientôt démarrer... ça envoie à "bloc" (je sais,je jeu de mot est facile...) d'entrée. Quelques titres se sont enchaînés avec autant d'énergie. Je fais quelques photos et je me dirige vers la conférence de presse de Metronomy.

Et là c'est le drame ! je me rends compte que les batteries du zoomH2 sont presque vides. Vais-je avoir assez pour enregistrer Robert Smith après le concert des Cure... ?
Je ne veux pas prendre le risque de rater ça, je décide donc de me rendre au supermarché le plus proche, enfin si à 1,5km à pied du site on peut appeler ça proche !, pour acheter des piles...
Ouf, Robert Smith est sauvé !

Mon intervention en direct est prévue à 22h. Je raterai le début du concert des Cure en tentant de joindre le Studiom. En vain, la technique a eu raison de mon envie de partager ma journée avec les auditeurs...

Je rejoins donc la prairie (nom de l'endroit où se trouvent les scène de Glenmor et Kérouac) et je découvre l'endroit, sans endroits disponibles pour s'y faufiler. C'est de la folie. Ils sont tous venus pour voir The Cure. Ils sont au moins 50000 et c'est magique !

Je n'avais pas vu Robert Smith depuis les années 80. Je le retrouve un peu "enrobé" mais la voix, cette voix, je ferme les yeux... c'est la même !
Et quand, vers 22h45,je reconnais des titres de mon album fétiche du groupe, "17 seconds" de 1980 (The Final Sound, A forest), c'est un vrai moment de bonheur.

Je quitterai le concert 15mn avant la fin officielle (0h35) pour être sûr d'avoir un bonne place pour la conférence de presse, prévue à 0h45. Bien m'en a pris, car même si la conférence a débuté à 1h30, salle de presse était bondée... N'est pas Robert Smith qui veut !

Le concert à duré plus que prévu. The Cure a voulu régaler les festivaliers et stoppera son show sur Boys Don't Cry, après 2 rappels.

2h50 de concert n'auront pas entâmé la disponibilité de Robert Smith, venu seul en conférence de presse. Je l'ai trouvé souriant, détendu et disponible pour les questions de l'animateur et du public. Merci Robert Smith, merci The Cure.

Sur ce, et dans l'attente je n'ai pas vu Metronomy. A priori, je n'ai rien raté.

Par curiosité, j'irai assiter au set de Martin Solveig. Héloïse vous en parle dans son article Facebook. Jusqu'à 3h30 de matin, ça fait un peu tard pour un vieux rocker...

Il est environ 4h quand je fermerai les yeux... The Cure...

N'oubliez pas de suivre les vieilles @Charrues sur le twitter de Let There Be Rock : LTBR_Radiom


Commentaires

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font dix-sept fois douze ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Christian


282 articles publiés
Le dernier a 5 jours

Articles

production abondante

par Christian, il y a 5 jours

Quatre lundis d'interruption pour le direct de Let There Be Rock et c'est enfin la reprise. Et reprise rimera avec surprise. La première n'en est qu'une demi, en fait.... lire la suite...

par Christian, il y a 1 mois

C'est en écoutant le dernier Deep Purple (Whoosh!, sorti le 7 août 2020) que je rédige le dernier article de cette saison 2019-2020. Je vais donc un peu modifier la... lire la suite...

Il y a quarante ans, à quelques jours près, sortait un album culte d'un groupe qui était en train de le devenir. Un an après la sortie de l'album Highway... lire la suite...

par Christian, il y a 1 mois

Et oui, il me fallait bien trouver un titre à cet article... Car il y avait longtemps que Let There Be Rock n'avait prolongé le direct aussi loin dans... lire la suite...

par Christian, il y a 2 mois

Il y a quand même de fortes chances que ce nom ne vous dise rien. Et bien nous n'entendrons plus sa voix puisqu'il s'est éteint le 9 juin dernier, des... lire la suite...

Tous les articles de Christian