Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Passez à OPUS !

mardi 27 décembre 2016 à 11h35 par Hoggins!5 commentaires

Ça n'a pas l'air, mais pendant les travaux, la vie continue doucement à RADIOM, et on essaye toujours de faire un peu mieux, un peu plus propre, un peu plus agréable... Et pour préparer cette rentrée qui s'annonce foisonnante, on sort une nouveauté : le son haute-définition avec OPUS.

OPUS est un codec. Il permet de coder du son et de le décoder. À l'instar d'autres codecs comme le célèbre mp3, son but est que le son en question prenne moins de place, demande moins de bande passante sur une connexion Internet, etc. tout en essayant d'être le plus fidèle possible. OPUS, c'est l'étrange réunion de deux autres codecs, Silk et Celt. Le premier, beaucoup le connaissent et l'utilisent sans le savoir : il fait partie intégrante du logiciel commercial Skype. Celt est plus discret : c'est un codec "temps réel" haute définition qui permet de latences très faibles à des débits étonnamment bas.

Là où le mp3 échoue à bien des égards, les audiophiles lui préfèrent le format FLAC, qui réussit très bien à reproduire fidèlement un son originel. Mais comme d'autres codecs dits lossless (sans perte d'informations), il reste volumineux, et la taille qu'un fichier son occupe sur votre disque dur, votre clé USB ou votre appareil nomade est la même que celle qui devra être transférée dans les tuyaux des Internetz mondiaux si ladite musique devait être diffusée en streaming. Vous voyez où on veut en venir ?

Mais où veut-il en venir ?


Pour écouter RADIOM, à défaut de le faire avec son poste de réception FM adoré, on passe par le site Internet, par son lecteur audio préféré, ou par l'application dédiée sur son smartphone. Et dans les trois cas, la technique est la même : le son est encodé en direct pour qu'il prenne moins de place, puis il transite par Internet, et est ensuite décodé par la machine qui reçoit le flux : l'ordinateur ou le smartphone.

Parmi la liste des différentes qualités d'écoute disponibles sur RADIOM.fr, il existe le mp3 en plusieurs saveurs, mais aussi le conteneur "Ogg". À la ribambelle déjà existante, et au format Ogg Vorbis nommé "500" que nous avions jusqu'à présent, nous rajoutons donc un nouveau format dans le même conteneur : le format Ogg OPUS.

Du producteur au consommateur


Pour comprendre pourquoi c'est révolutionnaire, creusons encore un peu.
Par exemple, interrogeons-nous sur le chemin qu'emprunte le son depuis la console de mixage au studiom jusque dans les oreilles du RADIOMnaute impatient... le son entre tout d'abord dans la console où il est numérisé : d'une voix qui s'exprime dans un micro, c'est une suite ininterrompue de zéros et de uns qui transite désormais dans le réseau du studiom vers l'encodage.
Cette étape d'encodage est importante, car c'est elle qui va garantir que la transmission du son jusqu'à l'étape finale ne consommera pas des mégaoctets par seconde de bande passante, mais seulement 320 kilobits. C'est ici que le codec OPUS entre en jeu pour la première fois : le son "brut" est encodé sous un format plus léger mais le moins destructif possible pour être acheminé vers l'extérieur : le serveur de streaming pour les RADIOMnautes en webradio, et l'émetteur FM pour les autres.

Dans tous les cas, une dernière conversion est nécessaire pour rendre à nouveau ce son audible : le décodage. C'est lui qui intervient au niveau de l'ordinateur, du smartphone, ou même à côté de l'émetteur FM afin d'entendre la douce voix de vos animateurs préférés, et non pas des grincements stridents inintelligibles ou autres artefacts numériques.

C'est cette dernière étape qui est absolument cruciale !
En effet, ce codec a beau être efficace et léger, il n'en reste pas moins assez confidentiel, et pour se conformer aux usages les plus répandus, une dernière conversion est nécessaire afin de proposer aux RADIOMnautes plusieurs qualités de mp3, par exemple : on convertit donc depuis OPUS à nouveau en mp3 ou en Vorbis. Triste perte de qualité.

Les audiophiles seront donc heureux d'apprendre que cette nécessité est désormais de l'histoire ancienne ! Depuis peu, le codec OPUS arrive sur les navigateurs les plus courants et permet donc de profiter de sa qualité directement ! Aussi avons-nous décidé de proposer un nouveau flux audio directement sous le codec OPUS, évitant ainsi une nouvelle conversion d'un codec à l'autre, conversion nécessairement destructrice. La chaîne est donc simplifiée et raccourcie.

On prend les mêmes...


Mais attention ! On ne change pas une équipe qui gagne : les différents flux mp3 restent disponibles, notamment car le codec OPUS se répand doucement, mais n'est pas encore inclus dans tous les navigateurs.

Cela veut aussi dire que nous n'avons pas activé OPUS sur le bouton d'écoute en streaming sur le site web, il manque encore trop de compatibilité avec certains navigateurs.

D'autre part, il ne vous a peut-être pas échappé que parfois certains morceaux de musique pâtissaient d'une qualité plutôt moyenne, voire carrément mauvaise : même le meilleur des codecs jusqu'à vos oreilles ne remplacera pas la rigueur et le savoir-faire des animateurs de RADIOM qui auront minutieusement contrôlé la qualité des morceaux de musique qu'ils intègrent à la playlist !

Voilà donc un aperçu des nouveautés à venir, nécessitant encore quelques petits réglages et affinages afin de proposer le son le plus propre possible aux chères oreilles des RADIOMnautes.

Rendez-vous très bientôt sur les ondes de RADIOM pour en profiter pleinement !


Plus d'infos :
- tout savoir sur OPUS
- le BA-BA des codecs https://fr.wikipedia.org/wiki/Codec

Commentaires

, le 27/12/2016 à 18:47:45
Vous vous faites discrets en ce moment... faudrait voir à se remettre en selle, non ?
, le 28/12/2016 à 10:26:55
On harnache doucement le canasson.
, le 28/12/2016 à 10:37:56
Pour l'instant j'ai pas senti la différence dans le casque en écoutant le nouveau flux.
, le 28/12/2016 à 10:41:49
En effet, il va falloir s'exercer un petit peu pour revenir à une écoute "audiophile". Mais qu'on soit bien claires : on ne fait pas des miracles, on simplifie juste la chaîne de transmission en enlevant des transcodages inutiles et destructifs.

Il reste de la conversion analogique / numérique et vice-versa, de la compression dynamique, et du transcodage d'un codec à un autre. Rien que les fichiers audio ne sont pas stockés "bruts" au studiom mais ont subi une compression numérique pour faire diminuer leur taille.
, le 28/12/2016 à 10:42:45
J'ai pas tout compris mais ça a l'air bien.

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font un plus trois ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


615 articles publiés
Le dernier a 29 jours

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 29 jours

Mais que voit-on poindre sur ce début de mois de septembre ? Ne serait-ce pas un peu de vie, savamment encadrée par des mesures sanitaires certes, mais un peu de vie... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 2 mois

C'est très probablement le dernier épisode d'At Home... tout court, ou de la saison... ou peut-être... peut-être qu'on aimerait bien ne plus avoir à parler de tout ça, mettre... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

On ne va pas se mentir, on aimerait vraiment que toutes ces histoires de pandémie soient derrière nous, qu'elles nous laissent tranquilles, qu'on puisse profiter d'un chaleureux été se profilant... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

Sortez les plaids, les tisanes, allumez un feu et détendez-vous : At Home est là. Après un légitime Retour musclé, il faut bien se mettre en ordre de marche... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 3 mois

Ça nous est arrivé à plusieurs reprises, et ça recommence. Rien de grave, sinon un studiom qui refroidit par manque de courant électrique. Et sans courant électrique, pas d'émission, même... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!