Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

La si vaine bataille de Sivens

samedi 2 juillet 2016 à 15h05 par Hoggins!3 commentaires
Ici se dressait une forêt, entourant une
Ici se dressait une forêt, entourant une "zone humide" de part et d'autre d'un ruisseau, et son écosystème désormais irrémédiablement dévasté.
Creative Commons : Sébastien Thébault (CC BY-SA 3.0)
Plus d'informations sur l'utilisation des images...

Difficile pour l'instant de dire si la nouvelle va faire grand bruit ou si elle aura l'effet d'un pétard mouillé. Pour certains, ce sera inaudible. Pour d'autres, le silence est déjà assourdissant. Un peu comme après un tir de grenade.

C'est cette décision de justice du 1er juillet 2016 qui retentit pourtant comme un énorme coup de canon sur ce projet qui a fait l'objet d'une lutte acharnée entre partisans et opposants (lire Écolo sauce lacrymo), menant à l'inutile décès de Rémi Fraisse (lire Et maintenant ?), la construction d'une retenue d'eau destinée à l'irrigation agricole sur la zone humide du Testet : le barrage de Sivens.

Et c'est le Tribunal Administratif de Toulouse qui a tranché : trois arrêtés préfectoraux sont ainsi annulés dans cette décision.

Le premier concernait la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) du projet, remettant donc également en cause l'enquête qui y était associée, une consultation que d'aucuns avaient jugée "légère". N'oublions pas que, comme un cadeau de Noël aux opposants, la Déclaration d'Intérêt Général (DIG) avait été abrogée le 24 décembre 2015.
L'annulation du second rend tout simplement illégale l'autorisation de défrichement qui avait alors été accordée, et que le maîtres d'œuvre s'étaient empressés d'utiliser afin de décaper à nu et de manière quasi irréversible le terrain voué à la mise en eau du barrage.
Enfin, l'annulation du troisième reste une – maigre – victoire écologique, puisqu'il avait tout simplement établi une dérogation à la loi sur les espèces protégées (près d'une centaine sur ce site), autorisant leur destruction pure et simple.

En outre, l'État est condamné à verser un total de 3 750€ à certaines organisations d'opposants qui avaient saisi le Tribunal Administratif.

Fortes tensions


Est-ce pour autant une bonne nouvelle ?

En grande partie oui, puisque cela rappelle ni plus ni moins que les opposants avaient raison sur le fond, et que leur lutte était justifiée et nécessaire. Une lutte qui a pris plusieurs formes, en commençant par les moyens administratifs et juridiques, épuisant recours sur recours jusqu'à l'occupation physique de l'espace.

Pour autant, cela n'ouvre pas nécessairement la voie à un dialogue plus apaisé, cette lutte ayant cristallisé de fortes tensions, divisant la population, groupée de part et d'autre d'une ligne de démarcation qui semble indélébile, et menant à des affrontements en-dehors du « contrôle » – on renverra à cette notion qui semble bien illusoire en se demandant s'il y a bien eu contrôle cette nuit du 25 au 26 octobre 2014 qui a mené au décès de Rémi Fraisse – des Forces de l'Ordre.
Tous les moyens sont bons, et encore aujourd'hui, on peut s'en convaincre en consultant le site Internet des « pro-barrage », et la rubrique à l'orthographe suspecte et au caractère indubitablement diffamatoire et injurieux nommée QUI EST LE ZADISTE (sic.).

Remise à zéro


En tout cas, cela casse également le second projet, plus petit, décidé après l'abandon du projet initial en mars 2015 par Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, et qui avait bénéficié de la même bénédiction aveugle que le précédent de la part des autorités locales, poussé par cette Déclaration d'Intérêt Public désormais caduque.

De plus, qu'adviendra-t-il de cette option si les maîtres d'œuvre sont contraints de rétablir le site à son état d'origine ?

L'adage rappelant qu'il est plus rapide de détruire que de créer (ou quelque chose du genre) se vérifie une fois de plus : quelles sont les implications organisationnelles et financières pour tout remettre en état ?

Il faut rendre à nouveau fertile cette terre désolée par un décapage au bulldozer, replanter, resemer... quel budget et quels moyens seront mis en œuvre, y compris pour surveiller le site ? Nul doute que les administrés tarnais remercieront avec un large sourire Thierry Carcenac pour ce nouveau trou béant dans les finances publiques, un trou causé par un projet qui se sera finalement résumé en un creusement puis un rebouchage de trou dans une forêt qui ne demandait rien à personne.

De nombreuses inconnues demeurent encore, mais exposent au grand jour cette vérité essentielle : un projet mal préparé en lancé dans l'urgence a toutes les chances de nous exploser à la figure.


Plus d'infos :

- un article complet sur Reporterre, avec la copie de la décision du Tribunal Administratif de Toulouse

Commentaires

, le 3/7/2016 à 09:36:08
de toutes façons faire pousser du maïs dans le Tarn c'est complètement con
l'irrigation devrait être exceptionnelle et pas systématique sinon ça veut dire qu'on s'est trompé-e de culture
, le 17/7/2016 à 22:02:13
du nouveau sur la mort de Rémi Fraisse... on n'en parle pas beaucoup.

https://reporterre.net/Remi-Fra...-Voici-comment

https://reporterre.net/Remi-Fra...equipe-fantome

c est pas propre toute ça
, le 20/10/2016 à 14:18:59
R comme... appel à rassemblement ce dimanche 23 octobre, en écoute ici :

http://albigestech.universpodca...ode&p=1779

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font onze fois trois ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

Hoggins!


550 articles publiés
Le dernier a 6 jours

Publicité

le début de la fortune

Cette pub me dérange

Articles

production abondante

par Hoggins!, il y a 6 jours

Pour les cris, on verra plus tard, en fonction de la soirée. C'est que ça va sûrement bouger, ces 19 et 20 avril à Revel pour le SOS Musique !... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 8 jours

Ce n'est pas la première fois que l'on vit un marathon radiophonique, celui-ci en fut un particulièrement gouleyant. Une fusion des énergies de Radio Albigés, Radio R d'Autan et RADIOM... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 21 jours

C'est en des termes finalement assez martiaux que s'écrièrent, il y a quelques mois de cela, quelques radios tarnaises à l'annonce de l'avènement proche du FOMAC 2019. Déjà fortes d'une... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

C'est une vraie réponse à Funk You (Up) !, le droit de réplique accessible à toutes et à tous, le mouvement de balancier, en avant, en arrière, comme les swing... lire la suite...

par Hoggins!, il y a 1 mois

Un petit pas de plus vers la jonction de RADIOM avec la galaxie des radios campus de France se franchit cette semaine. Un petit pas qui amènera de grandes enjambées... lire la suite...

Tous les articles de Hoggins!