Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Podcasts

Il y en a qui appellent ça la « balladodiffusion » pour préserver notre belle langue française de l'invasion de la perfide Albion (dont, semble-t-il, certains ne se sont toujours pas remis). Appelle ça comme tu veux, il n'empêche que c'est bien pratique pour avoir toujours avec soi les dernières émissions sorties.

Tous les podcasts > Let There Be Rock :

Girl groups

Télécharger

  • Pour télécharger le fichier sur le disque dur de l'ordinateur, faites un clic gauche et laissez-vous guider par votre navigateur.
  • Pour lire directement ce fichier dans un lecteur au choix (VLC, par exemple), faites un clic droit, puis sélectionnez "Copier l'adresse du lien". Collez cette adresse dans la boîte de dialogue d'ouverture d'URL de votre lecteur préféré.
Date lundi 30 novembre 2020 à 20h00
Taille 274 Mo
Durée 1 heure, 59 minutes et 55 secondes
Téléchargé 5 fois (5 intégralement, et 193 partiellement)
Description 4 Non Blondes - Old Mr. Heffer
AC/DC - Realize
AC/DC - Rejection
ALI - I Come From The Future
David Bowie - Sound & Vision
Elvis Costello - Oliver´s Army
Free - All Right Now
Joan Jett & The Blackhearts - Do You Wanna Touch Me (Oh Yeah)
Led Zeppelin - Ramble On
Les Wampas - Petite Fille
Lesley Gore - It's My Party
Little Bob Story - Roads Of Freedom
Little Eva - The Locomotion
Martha Reeves & The Vandellas - Jimmy Mack
Marvin Gaye - I Heard It Through the Grapevine
Mary Wells - My Guy
Norman Greenbaum - Spirit In The Sky
Pat Benatar - Treat Me Right
Sal150 - T'estimo
T. Rex - Hot Love
The Beach Boys - Sloop John B
The Beatles - In My Life
The Chiffons - He's So Fine
The Crystals - Da Doo Ron Ron
The Ronettes - Be My Baby
The Runaways - Cherry Bomb
The Shangri-Las - Leader of the Pack
The Supremes - The Happening

Partagez ce podcast avec l'adresse suivante :

Intégrez ce podcast sur votre page web avec le code suivant :

Abonnements

les flux magiques

S'abonner aux podcasts de Let There Be Rock :

Relire

le texte fondateur

L'émission

la maison-mère

Let There Be Rock