Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

O YEA

Pédocriminalité

lundi 12 février 2024 à 14h43 par Angélique1 commentaire

En France, un enfant est victime d’inceste, de viol ou d’agression sexuelle toutes les trois minutes, soit 160 000 enfants chaque année. Aujourd’hui, une personne adulte sur dix a été victime d’inceste 1.
Lorsqu’un groupe humain ne tolère pas la réalité, il crée une « réalité alternative ». Le passage de la première à la seconde et la persistance dans celle-ci est appelé déni. Ce déni est accompagné de situations au cours desquelles on pourra entendre quelques exemples de réalité alternative : « réalité psychique », « vérité judiciaire », « majorité sexuelle », « ça n’existe pas », « ça n’est pas vrai », « faux souvenirs », « les enfants mentent », « les mères mentent », « syndrome d'aliénation parentale », « les adultes à qui l’enfant révèlent des violences mentent », « ce n’est pas si fréquent », « ce n’est pas si grave », « il faut passer à autre chose, maintenant », « ça a toujours existé »...
Comme on dit qu’on ne peut rien faire, on invente des solutions qui renversent la responsabilité : si elles ne pardonnent pas, les victimes portent une culpabilité ; si elles n’ont pas d’empathie pour l’agresseur, elles ne trouveront pas de réparation. Le déni amène donc à une société de spectateurs. La complaisance collective dans le déni peut être appelée « consentement meurtrier passif » et elle ne bénéficie qu’aux pédocriminels.
Les prises de conscience ont beaucoup évolué ces dernières années. De nombreuses œuvres ont brisé le tabou de l’inceste et permis à des centaines de milliers de personnes de comprendre son ampleur : des livres comme Triste Tigre 2, La Familia Grande 3 ou des podcasts tels que Ou peut-être une nuit 4. La société commence à comprendre l’étendue des crimes commis contre les enfants, et elle doit prendre au sérieux leur parole et les protéger.

Nous démarrons cette nouvelle année 2024 sur le thème de la pédocriminalité dans Tu t'es vu quand tabou ?, pour le sortir justement des tabous. Au moindre doute, le meilleur réflexe :

Appeler le 119 !

Ce sujet peut éprouver la sensibilité des personnes concernées. Aussi n’hésitez pas à vous arrêter, faire des pauses au cours de votre écoute si vous en ressentez le besoin.
D’autre part, nous ne pouvions en recouvrir tous les aspects, tant ils sont nombreux, mais nous espérons avoir été utiles.

La Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (CIIVISE) 5 6, a recueilli la parole de près de 30 000 adultes puis rendu, après trois ans de travail, un rapport remarquable, fil rouge de notre émission notamment pour définir et/ou décrire différents termes :

  • l’enfant (être humain de moins de 18 ans). Un enfant est une personne très vulnérable. Un enfant handicapé est une personne extrêmement vulnérable
  • le pédocriminel (et non « pédophile») : le plus souvent, un homme (97% des cas) adulte (81% des cas), membre de la famille (81%), ou d’une institution (11%), plus rarement un inconnu dans l’espace public (8%). Il jouit d’une domination d’âge, d’autorité, de statut et de sexe sur les enfants qu’il viole, avec toujours le même processus : il isole la victime, la dévalorise, inverse la culpabilité, crée un climat de peur, assure son impunité
  • les violences sexuelles (dont cyber) : violences sexuées (près de trois quart des victimes sont des filles) commises par le sexe ; actes de négation de l’autre, instruments de domination
  • l’inceste, trahison ultime. Dans la loi (art. 222-22-3 CP 7) : viols et agressions sexuelles commis par un ascendant (parent, grand-parent), un⋅e frère/sœur, un⋅e oncle/tante, un⋅e grand-oncle/grand-tante, un⋅e neveu/nièce; ou le/la compagne⋅on de n’importe le⋅la⋅quel⋅le d’elleux, s'il/elle a sur la victime une autorité de droit ou de fait.
    Il n'y a pas d'inceste heureux
  • les mères complices, aveugles, et/ou prises dans un piège social :
    • Ne pas alerter les institutions de protection et être accusées de négligence ou de complicité ;
    • Alerter (porter plainte, saisir le JAF & l’ASE) et être accusées de mentir et de manipuler.
  • les impacts pour les victimes sur leur santé physique, mentale, leur vie affective et sexuelle, leur confiance en elles, les suicides, la perte de productivité, l’amplification des conduites à risque, les conséquences psycho-traumatiques quasi systématiques (sidération, dissociation, mémoire traumatique, Trouble Dissociatif de l’Identité notamment chez les survivant⋅e⋅s de réseaux pédocriminels telles Maïlé ONFRAY 8, Chantal FREI 9). Les victimes disent toutes le présent perpétuel de la souffrance : « j’ai pris perpétuité », « j’en paie le prix toute ma vie ».


Chaque année, les agresseurs qui commettent des violences sexuelles contre les enfants coûtent au moins 9,7 milliards d’euros à la société.

Nous avons écouté « Touche pas à mon corps » par Agnès Bihl, « Vierge folle » par Euphonik et « L'aigle Noir » par Barbara.

Pour aller plus loin


  • Le dire et l'entendre 10, documentaire d'Andréa Rawlins-Gaston, diffusé le lundi 26 septembre 2022 à 23h10 sur France 3, dans lequel sept victimes racontent comment leur père, leur frère, leur grand-père ou un cousin leur ont fait vivre le pire (parmi ces témoins, Corinne Masiero, l'actrice phare de la série Capitaine Marleau)
  • La violence impensable, inceste et maltraitance 11
  • L'AIVI 12, association internationale des victimes de l’inceste. Elle revendique près de 4000 membres et plus de 400 adhérents, et a pour « vocation de militer contre l'inceste, d'informer le grand public et les professionnels sur l'inceste et ses conséquences, et de mettre à disposition des survivants de l'inceste et de leurs proches des outils d'entraide comme son forum et son annuaire des professionnels, par exemple»
  • SOS Inceste 13. L’association « vise à accueillir et accompagner les victimes adultes, les adolescents à partir de 15 ans (en présence d’un tuteur) et leurs proches. À faciliter la parole, l'accueillir et l'entendre avec respect. Accompagner les victimes dans la procédure judiciaire et dans le processus de (re)construction ».
  • L'AREVI 14, Association d'action/recherche et échange entre les victimes d'inceste, qui entend favoriser les échanges entres victimes « au moyen de différents supports (groupes de parole, ateliers thématiques, forums internet, etc.). Nos familles, et plus largement, la société, nous ont imposé le silence sur nos histoires d’inceste; pour aller mieux, nous devons sortir de cette situation d’isolement et rompre ce silence nocif ».
  • Mémoire Traumatique et Victimologie 15, association d'intérêt général pour la formation, l'information et la recherche sur les conséquences psychotraumatiques des violences. L’association vise à « améliorer l'identification, la protection et la prise en charge des victimes de violences par une meilleure information du public et par la formation des professionnels impliqués ». Cette association ne prend pas en charge directement les victimes de violences.
  • La Maison des Femmes 16. Elle accueille toutes les femmes vulnérables ou victimes de violence, à Saint-Denis. Depuis 2019, elle comprend une nouvelle unité pour les femmes victimes d’inceste. Cette unité comprend notamment une sage-femme spécialisée, une psychologue spécialisée, une assistante sociale.
  • Justice pour l'enfance 17. « Justice pour l'enfance est une association à but non lucratif regroupant un collectif d'avocats spécialisés dans la défense des enfants, présent dans toute la France (Dom-Tom compris). Nous nous sommes fixés comme mission de venir en aide juridiquement à tous les enfants. Parce qu'il est temps que la honte change de camp.»

Commentaires

, le 7/4/2024 à 17:20:43
PARDON ?! Karl Zéro et son complotisme ravageur ? C'est encore surprenant qu'il ne soit pas lui-même QAnon à croire à l'existence de sectes pédo-satanistes qui gouvernent le monde, ont forcé les gens à se masquer et se vacciner pendant la crise Covid ou d'autres insondables bêtises que seul l'humain peut inventer.
Je suis particulièrement déçue que vous ayez pu ne serait-ce que le mentionner même si je ne peux pas être sûre que vous adhériez à ses thèses dangereusement farfelues.
Je suis curieuse de connaître la réaction du Planning Familial (au nom duquel vous vous exprimez) à l'éventuelle écoute de cette émission que j'ai trouvée problématique.

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font six fois dix-neuf ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

On Air

la diffusion

Auteur

naturellement radioactif

Angélique


1 article publié
Le dernier a 2 mois

Réécouter

je répète pour les deux du fond

Articles

production abondante

Tous les articles de Angélique