Identification






Aïe ! J'ai oublié mon mot de passe !

L'été, la musique, les filles et les mecs !

mardi 9 juillet 2013 à 22h51 par LILé9 commentaires

Le voici le voilà ! Enfin !
Les coups de soleils, les insolations, la sueur, les jambes lourdes, le.... ah mais oui ! La sueur, la chaleur. Quoi de mieux par ces températures estivales quasi caniculaires que de se laisser aller à quelques douces mélodies enivrantes ?
Et pas n'importe lesquelles !

Cette semaine et pour la dernière fois de la saison, Ondes Sensibles et Nom de Zeus !!! ont décidé de se rejoindre dans une folle partie d'oreilles en l'air, j'ai nommé Ondes de Zeus !!! !

De temps à autre en effet, Simon et moi-même aimons à faire se rencontrer nos goûts divers, délicats et exquis.
C'est pourquoi jeudi soir nous vous proposons de passer trois heures à vous délecter du meilleur mais aussi à noter quelques bonnes idées de morceaux et autres ritournelles pour choper !

Car oui, l'été (si toute fois vous le pouvez) il faut choper ! Et Ondes de Zeus !!! va vous aider dans cette quête !

De plus, pour cette dernière de la saison, vous pourrez (pour vous préparer à la soirée RADIOM de samedi par exemple) passer nous voir, peut-être même nous parler, nous toucher, qui sait ?
En direct et en public du studiom de Saix, nous vous attendons de pied ferme (Comment ? Là !).
Et si toutefois vous persistez à vouloir rester tranquillement derrière votre poste mais que vous voudriez quand même interagir, ça se passe sur LE CHAT, ou avec LES SMS AU 51244 (20cts+SMS).

Ondes de Zeus !!! c'est chaud, c'est bon et c'est pour vous, ce jeudi soir dès 21h30 dans votre poste sur les 89.7FM (Castres) ou votre ordinateur ICI.


Commentaires

, le 10/7/2013 à 12:47:23
Cette radio est définitivement lubrique... faudrait passer RADIOM sur la divan de Freud (que dire de la forme phallique de émetteur crachant ses ondes partout !!). L'année prochaine, la bonne résolution : diminuer de 20% au moins, les références et allusions au cul !
, le 10/7/2013 à 13:21:26
L'Étudiant, par définition, est lubrique, et fort porté sur la chose. Et pourquoi ne pas basculer dans l'extrême opposé ? Après tout, on n'est pas aux États-Unis !
Pas de puritanisme à RADIOM !
, le 10/7/2013 à 15:14:29
Juste pour tester la longueur possible des posts :

COMMENT LES PURITAINS SONT-ILS APPARUS ?

Au cours des siècles des chrétiens ont eu la volonté de retrouver la « pureté » originelle de l’Église et du message évangélique. Ils critiquaient donc les altérations, déformations et autres déviations qui s’étaient accumulées au fil du temps. Cette critique pouvait donner naissance à des mouvements dissidents comme celui des cathares (qui sont littéralement les purs) ou prendre la forme d’une reforme interne comme la réforme cistercienne. Lors de la Réforme, on retrouve cette volonté de redécouvrir le christianisme originel. C’est replacé sur cette perspective historique qu’il faut aborder le mouvement puritain né sous Élisabeth Ière dans l’Angleterre du XVIe siècle.

Le compromis élisabéthain en préliminaire

Qui s’intéresse à l’histoire religieuse de l’Angleterre du XVIe siècle risque d’être occupé pour longtemps, tant elle est complexe. En résumé souvenons-nous que le roi Henri VIII provoque un schisme en devenant lui-même chef de l’Église d’Angleterre. Son successeur Édouard VI passe au protestantisme. Lors de son court règne les idées réformées pénètrent largement le pays. Mais le règne de Marie Tudor, surnommée Marie la Sanglante (Bloody Mary) voit le retour du catholicisme et le début des persécutions anti-protestantes. L’avènement d’Élisabeth Ière modifie à nouveau la situation. La reine jette les bases de ce qui deviendra l’anglicanisme. Le compromis élisabéthain repose sur trois textes fondateurs : l’Acte de suprématie de 1559 qui fait du souverain le gouverneur suprême de l’Église, l’Acte d’uniformité de 1559 qui rétablit la liturgie du Book of common prayer et les trente-neuf articles de 1563 qui sont un résumé doctrinal de l’Église d’Angleterre. Mais certains reprochent à ce compromis de conserver des « guenilles du papisme » et réclament une réforme plus achevée (further reformation).

Un mouvement au sein de l’Église d’Angleterre

Sous le règne d’Élisabeth, les puritains ne sont pas encore des séparatistes ni des dissidents, mais un mouvement interne à l’Église d’Angleterre. Ils se font entendre d’abord sur les questions liturgiques en refusant l’agenouillement, le signe de croix, les fêtes des saints, les vêtements sacerdotaux. Thomas Stapleton, un pamphlétaire catholique, applique le premier le terme de puritain aux protestants qui refusent les vêtements sacerdotaux vers 1560. Pour l’instant ces puritains ne critiquent ni le pouvoir royal, ni la hiérarchie ecclésiastique. Mais ils ont le sentiment d’être des godly (saints) qui réformeront l’Église d’Angleterre. Le puritain est une sorte de calviniste au sein de l’Église d’Angleterre, animé d’une intense religiosité (appel à la conversion).

En 1572 la première admonestation au parlement marque l’apparition officielle du mouvement puritain. Mais il faut attendre 1604 avec the millenary petition pour avoir la première synthèse des revendications puritaines : abandon de certaines pratiques (rites et tenues), des sermons plus longs, des évêques sans bénéfices multiples et sans pouvoir d’excommunication, le respect du jour du repos.

Les puritains se recrutent non seulement parmi les membres du clergé et les universitaires mais aussi dans la noblesse rurale (gentry), la bourgeoisie commerçante et l’artisanat urbain. Le mouvement reste minoritaire et fait l’objet de bien des critiques. On les représente en vêtements noirs avec de grands chapeaux et des cheveux courts et on leur reproche une certaine hypocrisie.

Au fil du temps l’opposition des puritains grandit. Certains se radicalisent et demandent la fin de l’épiscopat. Les puritains restent fidèles à la définition calviniste de la prédestination tandis que l’Église d’Angleterre adopte l’arminianisme (version atténuée de la prédestination calviniste). À la critique religieuse de plus en plus vive, il faut bientôt ajouter l’opposition politique…

Une opposition de plus en plus politique

En 1566 un puritain écrit : « si le prince ordonne de faire ce que Dieu n’a point ordonné nous devons refuser de lui obéir et subir patiemment les rigueurs de la loi, car la vraie obéissance est due d’abord à Dieu et ensuite seulement au prince ». On voit ici que l’opposition religieuse prépare l’opposition politique. Le roi étant chef de l’Église d’Angleterre, les questions religieuses deviennent en effet facilement politiques ! Arrestation de puritains en Angleterre au début du 17ème siècle.

Sous le règne d’Élisabeth, dès 1588, apparaissent les premières persécutions. En 1593 John Penry, l’auteur du Marplelate tracts (un pamphlet contre les évêques), est arrêté et pendu pour crime de rébellion ! Le roi Jacques Ier, bien qu’écossais d’origine, rappelle son attachement à l’anglicanisme. À la conférence de Hampton Court, face aux puritains qui critiquent l’organisation épiscopale, il s’exclame « pas d’évêques, pas de roi, pas de noblesse ». Le puritanisme devient donc une opposition politique qui prendra sa forme antimonarchique la plus avancée avec Cromwell… Histoire à suivre…

Éric Deheunynck
, le 10/7/2013 à 15:14:46
, le 10/7/2013 à 15:25:06
La fête du copier-coller. Y en a qui ont vraiment que ça à foutre.
, le 10/7/2013 à 15:39:03
Ouais, et c'est pas la première fois... voir http://radiom.fr/s/b1236 par exemple.
, le 10/7/2013 à 19:30:47
Aaaaahhhhh WilWilWill....
Qu'est-ce qu'on va faire de toi !
, le 11/7/2013 à 18:40:12
Wil mais de quoi tu parles bordel ? T'es chéper mec !!!
, le 11/7/2013 à 23:21:02
deja will, tu commence par parler de "Freud" je refuse de lire plus :D

Si tu es animateur, tu peux t'identifier pour éviter d'avoir à remplir tout ça.


(ne sera pas publié)


Sur RADIOM.fr, on en a un peu marre des commentaires qui te vendent des pilules pour les messieurs complexés par leur masculinité. Alors on met des vérifications un peu nulles, mais au moins, personne n'essaye de nous vendre des trucs tout pourris. Alors désolé, mais il faut que tu remplisses ça :

Pour vérifier que tu es bien humain(e), réponds à cette simple question : combien font onze plus onze ? Évidemment, tu as le droit à la calculatrice.
Inscris la réponse ici :

Article

les trucs utiles

Article publié pour l'émission : Adresse permanente de cette page :

Auteur

naturellement radioactif

LILé


194 articles publiés
Le dernier a plus de 3 ans

Publicité

le début de la fortune

Cette pub me dérange

Articles

production abondante

par LILé, il y a plus de 3 ans

Ce mercredi soir sur RADIOM, c'est un petit peu la tristesse, les moues, les oreilles qui râlent et les ondes toujours trop sensibles : c'est la dernière de la saison... Oui...... lire la suite...

par LILé, il y a plus de 3 ans

Cela ne vous aura pas échappé : il y tellement de belles choses qui se passent dans la région qu'on ne sait plus vraiment où donner de la tête. Un festival... lire la suite...

par LILé, il y a plus de 3 ans

Elle vient de là, elle vient de RADIOM, la danse des Ondes Sensibles. Tous les mercredis soirs retrouvez votre heure de musique pas tout-à-fait comme les autres pour vous... lire la suite...

par LILé, il y a plus de 3 ans

Allez, encore une fois ce soir, nous allons essayer de nous détendre et de nous calmer un peu avec une heure de douceurs musicales qui nous ferons un peu oublier... lire la suite...

par LILé, il y a plus de 3 ans

Et oui de temps en temps, Ondes Sensibles est malade, pas disponible, à la piscine, au poney club ou au travail (et oui). De ce fait, pas d'émission ce... lire la suite...

Tous les articles de LILé